Procédure d’urgence lors d’extravasation d’agents cytostatiques

Détails

Ressource 1Télécharger: GSASA17_extravasation.pdf (638.85 [Ko])
Etat: Public
Version: Final published version
ID Serval
serval:BIB_F5FAA778A5FE
Type
Actes de conférence (partie): contribution originale à la littérature scientifique, publiée à l'occasion de conférences scientifiques, dans un ouvrage de compte-rendu (proceedings), ou dans l'édition spéciale d'un journal reconnu (conference proceedings).
Sous-type
Abstract (résumé de présentation): article court qui reprend les éléments essentiels présentés à l'occasion d'une conférence scientifique dans un poster ou lors d'une intervention orale.
Collection
Publications
Titre
Procédure d’urgence lors d’extravasation d’agents cytostatiques
Titre de la conférence
Swiss Medical Forum
Auteur(s)
Dhif Y., Dobrinas M., Blanc A.-L., Widmer N., Blatrie C.
Organisation
Gemeinsame Jahrestagung 2017 Schweizerische Gesellschaft für Intensivmedizin (SGI) Schweizerischer Verein der Amts- und Spitalapotheker (GSASA)
Adresse
St. Gallen, Switzerland, September 13-15, 2017
ISSN
1661-6138
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2017
Peer-reviewed
Oui
Volume
37
Numéro
Suppl 65
Pages
50S
Langue
français
Résumé
Contexte & Objectifs: Lors d’une administration de cytostatiques, une extravasation peut constituer une complication grave si sa prise en charge n’est pas effectuée rapidement. Les conséquences peuvent aller de la simple réaction locale à la nécrose des tissus avec atteinte des tendons et aponévroses. Les schémas et algorithmes actuels ne sont pas optimaux pour une intervention rapide et efficace. L’objectif de ce travail est de faire un point de la littérature et des pratiques concernant la prise en charge des extravasations de cytostatiques, d’identifier leur potentiel vésicant (V), irritant (I) et non-irritant (NI) et de proposer une procédure d’urgence pragmatique pour soutenir les soignants.
Matériel & Méthode: Un groupe de travail pluridisciplinaire a été créé au sein de l’Hôpital Riviera-Chablais, Vaud- Valais (HRC) afin d’élaborer un outil de prise en charge pratique des extravasations d’agents cytostatiques. Les recommandations de pratique de divers hôpitaux en Suisse Romande (ICHV, HUG, CHUV, PIC) ainsi que de certaines agences internationales ont été prises en compte.
Résultats: Une procédure d’urgence lors d’extravasation des cytotoxiques a été mise en place à l’HRC et a permis de standardiser la prise en charge des patients. Tous les agents cytostatiques utilisés au sein de l’hôpital ont été répertoriés dans une base de données interne (54 produits cytostatiques). Ensuite, un algorithme de prise en charge temporel en 15 étapes a été élaboré. De plus, un code couleur en fonction du risque V, I ou NI a été attribué aux cytostatiques utilisés en routine et imprimé sur les étiquettes de chimiothérapies préparées. De la même manière, l’application ou non de froid ou de chaud a été différentié, facilitant ainsi la visualisation. L’utilisation ou non d’antidotes spécifiques (hyaluronidase, diméthylsulfoxide, dexrazoxane) en fonction du risque et de l’agent extravasé a été détaillée. Un kit d’extravasation, contenant l’algorithme, les antidotes et le matériel nécessaire à l’intervention a été élaboré et est en cours d’instauration dans les unités de soins administrant des chimiothérapies.
Conclusion: Cette approche pluridisciplinaire a permis l’élaboration d’un algorithme de prise en charge des extravasations cytostatiques et d’une procédure complète destinée à sensibiliser le personnel soignant. En perspective, un outil sous la forme d’une application pour smartphone permettrait de guider la prise en charge d’une extravasation.
Création de la notice
06/12/2017 11:13
Dernière modification de la notice
21/08/2019 5:36
Données d'usage