The art of growing old: Environmental manipulation, physiological rhythms and the advent of Microcebus murinus as a primate model of aging

Détails

ID Serval
serval:BIB_8F3E89A5AEBE
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
The art of growing old: Environmental manipulation, physiological rhythms and the advent of Microcebus murinus as a primate model of aging
Périodique
History and Philosophy of the Life Sciences
Auteur(s)
Gerber Lucie
Statut éditorial
Soumis à l'éditeur
Langue
anglais
Résumé
Au début des années 1990, Microcebus murinus, un petit primate endémique à Madagascar, est apparu comme un modèle animal potentiel pour l’étude du vieillissement et des maladies liées à l’âge, en particulier la maladie d’Alzheimer. Cet article retrace l’origine de l’utilisation de ce petit lémurien dans la recherche sur le vieillissement, en se concentrant sur le défi de la conversion d’un animal sauvage en un organisme expérimental, capable de se reproduire et de survivre assez longtemps en captivité pour présenter des signes marqués de vieillissement. Si les scientifiques disposent actuellement de cohortes suffisantes de "vieux" lémuriens de laboratoire, cela n’était pas une évidence au départ. Ce fut plutôt le produit de pratiques améliorées de gestion des colonies qui ont fait appel à plusieurs disciplines et domaines scientifiques attentifs aux relations entre organisme et environnement. C’est ce que montre l’examen du rôle joué par l’écologie des populations, l’éco-physiologie et l’étude des rythmes biologiques dans le développement des centres d’élevage de ce primate dans deux établissements de recherche français, du début des années 1970 à nos jours. Cet article met en relation l’avènement et le maintien d’un nombre croissant de lémuriens âgés avec trois développements survenus à l’interface entre le laboratoire et les animaleries : l’application de la notion écologique de " stress social " à la compréhension et à la gestion du comportement de la population captive ; la démonstration expérimentale que la photopériode influence divers changements saisonniers dans la physiologie du lémurien ; et la tentative connexe d’accélérer le vieillissement de l’espèce par la manipulation de ses conditions lumineuses annuelles.
Mots-clé
small primate model for aging research, closed-colony breeding and maintenance of prosimians, eco-physiology, social stress, biological rhythms studies, accelerated aging.
Création de la notice
30/01/2020 12:25
Dernière modification de la notice
31/01/2020 7:19
Données d'usage