Déclenchement artificiel du travail par les PGE1 (misoprostol)

Détails

ID Serval
serval:BIB_8C8409DC4E53
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
Déclenchement artificiel du travail par les PGE1 (misoprostol)
Périodique
Médecine et Hygiène
Auteur(s)
Megalo  A., Hohlfeld  P.
ISSN
0025-6749
Statut éditorial
Publié
Date de publication
1999
Volume
57
Numéro
2266
Pages
1566-1568
Langue
français
Résumé
La maturation du col et l'induction du travail concernent environ 20% des accouchements dont les deux tiers sont motivés par une indication médicale. Parmi les méthodes de déclenchement, les moyens médicamenteux, associés à l'amniotomie, sont les plus utilisés. Depuis 1992, la littérature s'enrichit régulièrement de publications sur l'utilisation d'un analogue de la prostaglandine E, le misoprostol (Cytotec®), dans le déclenchement du travail à terme. Son coût très modeste et son efficacité ont poussé les obstétriciens à utiliser ses effets sur la maturation cervicale et l'induction du travail. Le devenir néonatal et la morbidité maternelle sont équivalents quel que soit le type de prostaglandines utilisées. La dose optimale semble être de 50 g administrés toutes les quatre heures par voie vaginale.
Création de la notice
25/01/2008 12:12
Dernière modification de la notice
03/03/2018 19:13
Données d'usage