Et le moyen d'identifier le discours indirect libre dans les contes de Perrault ? Réflexions sur la ponctuation et la variation

Détails

ID Serval
serval:BIB_87FD90A83F6D
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
Et le moyen d'identifier le discours indirect libre dans les contes de Perrault ? Réflexions sur la ponctuation et la variation
Périodique
Verbum
Auteur(s)
François Cyrille
ISBN
9782814305533
ISSN
0182-5887
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2019
Peer-reviewed
Oui
Volume
1
Numéro
XLI
Pages
109-126
Langue
français
Notes
Verbum n° 1/2019, Suzanne Duval (éd.), "Le discours indirect libre dans la fiction de la première modernité (XVIe-XVIIIe s.)"
Résumé
Forme peu courante dans les Histoires ou contes du temps passé de Perrault, le DIL est en outre difficile à identifier et à délimiter en raison d’une ponctuation moins normée et régulière au XVIIe siècle que de nos jours. L’affaire se complique encore lorsque les éditions et le manuscrit présentent d’importantes variations. D’un point de vue fonctionnel, le DIL n’est pas utilisé en premier lieu pour représenter l’intériorité des protagonistes, mais plutôt pour offrir plus de fluidité à la narration en faisant l’économie du discours citant des DD et DI.
An uncommon form in Perrault’s Histories or Tales of the Past, free indirect speech is also difficult to identify and delimit, since 17th century punctuation was less standardized and regular than today. It is even more complicated when the editions and the manuscript present important variations. From a functional point of view, free indirect speech is not used primarily to represent the inner self of the protagonists, but rather to offer more fluidity to the narration by avoiding the inquit of the direct speech and indirect speech.
Mots-clé
Contes, Perrault, linguistique, discours indirect libre, discours rapporté, ancien régime, XVIIe siècle
Création de la notice
26/09/2019 13:37
Dernière modification de la notice
27/09/2019 5:09
Données d'usage