Conversions religieuses des juifs à Malte (XVIe-XVIIIe siècles) : une approche comparée du marranisme.

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_F9D8F2B86012
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Conversions religieuses des juifs à Malte (XVIe-XVIIIe siècles) : une approche comparée du marranisme.
Auteur(s)
Azzopardi-Ljubibratic Sarah
Directeur(s)
Ehrenfreund Jacques
Institution
Université de Lausanne, Faculté des lettres
Adresse
Faculté des lettres
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne

Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2018
Langue
français
Résumé
Cette thèse de doctorat, basée sur une analyse micro-historique des sources inquisitoriales maltaises, complétées par les archives de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem à Malte (1530¬1789) et les copies de lettres de la Caisse de rachat des esclaves de la Communauté juive de Venise (1654-1670), repose sur une démarche comparative visant à expliciter les processus de conversion religieuse des juifs et les recompositions identitaires qu'ils engendrent, à travers la mise en perspective de deux contextes historiques et institutionnels que sont l'Espagne inquisitoriale et l'archipel maltais sous juridiction de l'Ordre de Saint Jean de Jérusalem et de l'Inquisition romaine (1574-1789). Ainsi, s'appuyant sur le concept de marranisme, cet exercice comparatif permet d'observer les similitudes et les spécificités de ces processus pour les néophytes d'origine juive à Malte et d'identifier un « modèle maltais » de marranisme. Durant la magistrature de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem et sous la juridiction de l'Inquisition romaine en matière religieuse, seuls les juifs esclaves de l'Ordre ou des marchands juifs au bénéfice de sauf-conduits étaient autorisés à résider à Malte. Dans ce contexte institutionnel caractérisé par l'esclavage et la répression inquisitoriale, nous démontrons que les conversions religieuses des juifs revêtent un caractère semi-forcé qui s'observe à travers le baptême des enfants d'esclaves, les conversions au catholicisme des esclaves juifs dans l'espoir de meilleures conditions de détention, voire, dans l'espoir d'une libération, et les conversions multiples de juifs de condition libre. Ainsi, dans le contexte d'une société d'Ancien Régime où l'individu n'est reconnu que par son identité confessionnelle, ces conversions religieuses donnent lieu, pour les néophytes - une population masculine, mobile géographiquement et isolée d'un judaïsme normatif - à des redéfinitions des modes d'appartenance, caractérisés par des choix religieux pragmatiques induits par la suspicion et qui se matérialisent - dans leur discours - au travers de mécanismes de simulation et dissimulation.
Création de la notice
14/05/2018 9:43
Dernière modification de la notice
15/05/2018 6:15
Données d'usage