La désensibilisation lors d'une hypérémie locale par échauffement est un phénomène reproductible

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_F9987A66987C.P001.pdf (871.59 [Ko])
Etat: Serval
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_F9987A66987C
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
La désensibilisation lors d'une hypérémie locale par échauffement est un phénomène reproductible
Auteur(s)
Frantz J.
Directeur(s)
Feihl  F.
Codirecteur(s)
Waeber  B.
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Adresse
Faculté de biologie et de médecineUniversité de LausanneUNIL - BugnonRue du Bugnon 21 - bureau 4111CH-1015 LausanneSUISSE
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2011
Langue
français
Nombre de pages
5
Résumé
But: L'échauffement local augmente le flux sanguin cutané (SkBF) en induisant une vasodilatation. Cette réponse de la microcirculation dermique est dénommée hyperémie thermique. Dans une précédente étude, nous avons montré qu'un stimulus thermique local appliqué une première fois atténue la réponse hypérémique à un second stimulus appliqué ultérieurement sur le même site cutané, un phénomène que nous appelons désensibilisation. Cependant, d'autres études n'ont pas mis en évidence une désensibilisation dans des conditions similaires. Le but du présent travail est d'explorer les raisons de cette discordance qui pourrait relever d'une différence au niveau de l'instrumentation.
Méthode: vingt-huit jeunes hommes en bonne santé sont étudiés. Deux paires de corps de chauffe, l'une faite sur mesure (notre étude) et l'autre produite commercialement (autres groupes d'investigateurs), sont fixées sur l'avant bras. SkBF est mesuré par fluxmétrie laser Doppler ponctuelle (LDF) (780 nm) sur une paire, et par imagerie laser Doppler (LDI) (633 nm) sur l'autre paire. Des palliers de température de 34 à 41 °C sont appliqués pendant 30 minutes et reproduits après deux heures.
Résultats : Durant le second échauffement, le plateau SkBF est plus bas que lors du premier stimulus thermique et ce phénomène est observé avec chacune des quatre combinaisons entre différents instruments de mesure du SkBF et de chauffage (p< 0.05 pour chacune des conditions, différence de -9% à -16% de la valeur initiale).
Conclusion : La désensibilisation lors d'une hypérémie thermique n'est pas spécifique à des conditions opératoires particulières.
Création de la notice
30/08/2012 12:23
Dernière modification de la notice
03/03/2018 22:54
Données d'usage