Validité de la prédiction des durées de séjour en réadaptation à partir du score AVQ

Détails

ID Serval
serval:BIB_F9387E0A00C7
Type
Actes de conférence (partie): contribution originale à la littérature scientifique, publiée à l'occasion de conférences scientifiques, dans un ouvrage de compte-rendu (proceedings), ou dans l'édition spéciale d'un journal reconnu (conference proceedings).
Sous-type
Abstract (résumé de présentation): article court qui reprend les éléments essentiels présentés à l'occasion d'une conférence scientifique dans un poster ou lors d'une intervention orale.
Collection
Publications
Titre
Validité de la prédiction des durées de séjour en réadaptation à partir du score AVQ
Titre de la conférence
78. Jahresversammlung der Schweizerischen Gesellschaft für Innere Medizin
Auteur(s)
Martin E., Rochat S., Mateus S., Büla C.J., Wasserfallen J.B.
Adresse
Basel, Schweiz, 19.-21. Mai 2010
ISBN
1424-4985
ISSN-L
1424-4977
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2010
Volume
10
Série
Swiss Medical Forum
Pages
8S
Langue
français
Résumé
Introduction: En Suisse, toute hospitalisation pour un séjour de¦réadaptation doit être soumise à l'accord préalable du service du¦médecin-conseil de l'assurance du patient. Les assureurs fixent ensuite¦le nombre de jours d'hospitalisation qu'ils s'engagent à financer¦(délai de garantie initial). Dans le canton de Vaud, ces délais sont¦hétérogènes entre assureurs et souvent trop courts, ce qui nécessite¦fréquemment une demande de prolongation de garantie (jusqu'à 80%¦des hospitalisations dans certains services de réadaptation). Un travail¦précédent a montré la validité d'un groupage, basé principalement sur¦l'état fonctionnel du patient à l'admission (score d'activités de la vie¦quotidienne de base [AVQ]), pour prédire les durées de séjour en¦réadaptation. L'objectif de cette étude est d'évaluer si les scores AVQ¦communiqués aux assureurs permettraient d'établir un délai de garantie¦correspondant au plus près à la durée de séjour effective des patients¦en réadaptation, afin de diminuer le nombre de demandes de¦prolongation sans induire une augmentation artificielle des durées de¦séjour.¦Méthode: Les données de 2335 patients admis consécutivement sur¦une durée de trois ans au Centre de Traitement et de Réadaptation¦gériatrique du Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CUTR) ont été¦analysées rétrospectivement. Des délais de garantie fictifs ont été¦calculés à partir de plusieurs algorithmes utilisant des groupages de¦patients basés uniquement sur leurs AVQ à l'admission, et comparés¦aux durées de séjour effectives ainsi qu'aux délais de garantie initiaux¦fournis par les assureurs.¦Résultats: Une règle d'allocation de délais de garantie initiaux proches¦des durées réelles de séjour a pu être produite. Son application au¦CUTR réduirait la proportion estimée de séjours pour lesquels une¦demande de prolongation est nécessaire de 69% à 46% (0,1 EPT¦économisé). La proportion globale de jours en excès accordés par¦l'assureur passerait de 7% à 11%.¦Conclusion: L'utilisation systématique d'une règle d'allocation utilisant¦l'état fonctionnel du patient pour définir le délai de garantie initial¦accordé par les assureurs permettrait de diminuer de façon importante¦le nombre de demandes de prolongation. Cette mesure contribuerait à¦alléger les charges administratives, aussi bien pour les assureurs que¦pour les services de réadaptation. La proportion de jours accordés en¦excès resterait faible, limitant le risque d'augmentation artificielle de la¦durée de séjour.
Création de la notice
07/05/2012 15:31
Dernière modification de la notice
20/08/2019 17:25
Données d'usage