Le face à face des praticiens: Le cas d'un dispositif d'Education Thérapeutique du Nord vaudois, Suisse

Détails

ID Serval
serval:BIB_E61E8A793CC4
Type
Actes de conférence: ouvrage de compte-rendu (proceedings) ou édition spéciale d'un journal reconnu (conference proceedings) publié à l'occasion de conférences scientifiques.
Collection
Publications
Titre
Le face à face des praticiens: Le cas d'un dispositif d'Education Thérapeutique du Nord vaudois, Suisse
Organisation
Congrès Santé Education: l'éducation thérapeutique à l'épreuve de la réalité
Date de publication
29/01/2018
Editeur scientifique
Dos Santos Mamed Marcelo
Langue
français
Résumé
Le grand nombre de publications en matière d’éducation thérapeutique de patients (ETP) diabétiques laisse entrevoir un ensemble de pratiques hétérogènes proposées sous les termes d’ETP et qui peuvent reposer sur des intentions normatives plus ou moins importantes. Ces intentions sont largement combinées à des théories de l’apprentissage de tradition cognitiviste qui renforcent l’idée d’un processus d’enseignement-apprentissage ciblé sur des compétences individuelles à développer ou à renforcer. De cette façon émerge un ensemble de prescriptions qui font fi de toute analyse des pratiques effectives et des difficultés des acteurs. Par conséquent, la dimension interactive et communicative de l’ETP reste imperceptible dans ces études ayant pour résultat l’invisibilité de la spécificité de l’ETP en tant que situation communicative particulière à vocation formative. On sait peu à propos des difficultés auxquelles les acteurs (soignants – soignés) doivent faire face au fil des interactions. Compte tenu de la place fondamentale qu’occupe le discours dans ces espaces de circulation de savoirs, nous adoptons une perspective théorique inspirée de la psychologie socioculturelle et du dialogisme de Bakhtine (Vygotski, 1934/1985 ; Bakhtine, 1978; Torodov, 1981) où le langage est pris comme l’élément médiateur et organisateur des activités humaines. Cette communication présentera les résultats d’une étude réalisée auprès d’un dispositif régional situé dans une région de la Suisse Romande. Afin de rendre visible les difficultés éprouvées par les acteurs, nous avons utilisé une méthode, dite d’autoconfrontation, développée en clinique de l’activité (Clot, 2006) et des entretiens semi-directifs. Les autoconfrontations consistent à enregistrer les activités et à les visionner, dans un second temps, sous forme de séquences sélectionnées selon une convention préétablie. Les trois professionnels du dispositif (un médecin, une infirmière et une diététicienne) ont été invités à commenter, avec un psychologue, des séquences de leurs activités respectives. Parallèlement huit entretiens semi-directifs ont été réalisés auprès des patients afin d’explorer leurs difficultés vis-à-vis de ces séances ETP. L’analyse thématique des discours issus de ces méthodes fait émerger les difficultés vécues par les acteurs. Celles-ci témoignent du travail en train de se faire et deviennent source de réflexions des professionnels. La mise en perspective de ces difficultés contribue en outre à la construction d’un savoir-faire communicatif qui ouvre à des possibilités de développement professionnel.
Mots-clé
Diabètes, Education Thérapeutique du Patient, Théorie de l'activité, Méthode d'autoconfrontation
Création de la notice
08/12/2018 11:54
Dernière modification de la notice
21/08/2019 5:11
Données d'usage