Associations Between Cardiovascular Risk Factors, Inflammation, and Progression of Carotid Atherosclerosis Among Smokers

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_DEBAEEC47C68
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Associations Between Cardiovascular Risk Factors, Inflammation, and Progression of Carotid Atherosclerosis Among Smokers
Auteur(s)
Zingg S.
Directeur(s)
Cornuz J.
Codirecteur(s)
Rodondi N.
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Adresse
Faculté de biologie et de médecine Université de Lausanne CH-1015 Lausanne SUISSE
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2016
Langue
anglais
Résumé
Le haut risque de maladies cardiovasculaires chez les fumeurs nécessite un contrôle adéquat des facteurs de risque cardiovasculaire afin de restreindre la progression de l'athérosclérose. Cependant il n'est pas encore clair quels sont les facteurs de risque cardiovasculaire qui influencent le plus la progression de l'athérosclérose chez les fumeurs.
Nous avons analysé au moyen d'un modèle longitudinal multivariable l'association entre les facteurs de risque cardiovasculaire traditionnels, la protéine C réactive hypersensible (high-sensitivity C-reactive protein, hs-CRP), l'arrêt du tabagisme et la progression de l'épaisseur intima-media au niveau de la bifurcation de l'artère carotidienne (carotid intima-media thickness, CIMT) chez 260 fumeurs âgés de 40 à 70 ans participant à une étude sur l'arrêt du tabagisme. La CIMT a été évalué par des mesures ultrasonographiques à l'inclusion, puis répétées après 1 an et 3 ans.
Les participants, constitués de 47% de femmes, avaient un âge moyen de 52 ans et une durée de tabagisme moyenne de 32 ans avec une consommation médiane de 20 cigarettes par jour. La CIMT à l'inclusion mesurait 1185|jm (intervalle de confiance 95%, IC95% 1082-1287pm) et a augmenté de 93pm (IC95% 25-161 pm) après 1 an et de 108pm (IC95% 33-183pm) après 3 ans. L'âge, le sexe, la consommation journalière de cigarettes et la pression artérielle systolique (PAS) étaient chacun indépendamment associés à la CIMT à l'inclusion (tous les p < 0.05), mais pas le taux de LDL-cholestérol (low-density lipoprotein cholesterol) ni la hs- CRP. La PAS en début d'étude était associée à la progression de la CIMT sur 3 ans de suivi (p = 0.01 à 3 ans), mais pas le taux de LDL-cholestérol, ni la hs-CRP. Plus la PAS en début d'étude était élevée, plus la progression de la CIMT était rapide pendant le suivi de 3 ans : la CIMT augmentait de 26pm pour chaque incrément de 10 mmHg de la PAS à 1 an et de 39pm pour chaque incrément de 10 mmHg de PAS après 3 ans. En raison d'une puissance statistique insuffisante, nous n'avons pas pu exclure un effet de l'arrêt du tabagisme sur la progression de la CIMT.
En conclusion, le contrôle de la PAS est un facteur important de prévention des maladies cardiovasculaires chez les fumeurs en limitant la progression de la CIMT, en plus du soutien à l'arrêt du tabagisme.
Création de la notice
02/09/2016 10:26
Dernière modification de la notice
03/03/2018 22:02
Données d'usage