Les opposés ne s’attirent pas – le rôle de la formation et du revenu dans la mise en couple en Suisse

Détails

Ressource 1Télécharger: Ravazzini_et_al_mise_en_couple_FR.pdf (279.10 [Ko])
Etat: Public
Version: Final published version
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_D64E4C560240
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Sous-type
Vulgarisation: article de la presse quotidienne ou article de vulgarisation scientifique.
Collection
Publications
Titre
Les opposés ne s’attirent pas – le rôle de la formation et du revenu dans la mise en couple en Suisse
Périodique
Social Change in Switzerland
Auteur(s)
Ravazzini Laura, Kuhn Ursina, Suter Christian
ISSN
2296-4754
Statut éditorial
Publié
Date de publication
05/03/2019
Numéro
17
Pages
1-13
Langue
français
Résumé
Le niveau de formation et de salaire sont-ils devenus plus importants dans la sélection d’un partenaire ? Cette question est fondamentale pour comprendre les inégalités dans le couple et entre les ménages. Sur la base de l’Enquête Suisse sur la Population Active (ESPA) 1992, 2000 et 2014 et du Panel Suisse de Ménages (PSM) de 2000 et 2014, nos résultats indiquent que la sélection d’un partenaire dépend fortement de son niveau de formation et de son salaire. Durant les deux dernières décennies, l’appariement sélectif a augmenté en Suisse parce que les couples avec un bas niveau de formation se marient plus souvent entre eux. La probabilité de vivre seul dépend aussi du revenu et du niveau de formation. Les hommes et femmes avec une formation de niveau tertiaire ont une probabilité plus élevée de vivre seuls. Cependant, cette probabilité est en train de diminuer avec le temps. La probabilité de vivre seuls reste élevée pour les hommes à faible revenu.
Mots-clé
assortative mating, education, income, couples
Création de la notice
17/05/2019 11:34
Dernière modification de la notice
21/08/2019 6:10
Données d'usage