L’arbitrage et la médiation des cheikhs religieux chez les Druzes du Gharb au IXe/XVe siècle

Détails

Ressource 1Télécharger: Halawi Remmm140.pdf (450.12 [Ko])
Etat: Public
Version: de l'auteur
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_CA5ECC1A2270
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
L’arbitrage et la médiation des cheikhs religieux chez les Druzes du Gharb au IXe/XVe siècle
Périodique
REMMM
Auteur(s)
Halawi Wissam
Contributeur(s)
Halawi Wissam
ISBN
978-2-8061-0245-4
ISSN
2105-2271
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2016
Peer-reviewed
Oui
Volume
140
Pages
101-120
Langue
français
Résumé
In 9th/15th century Syria, the Gharb region was not entirely Druze, as some have written. The region hosted a group of Unitarians who had been initiated into the Druze tawḥīd, and who were organized at the margins of State institutions, and had developed their own law. This article analyses the social role of arbitrators and mediators, drawing from local chronicles and normative sources. Arbitration (taḥkīm) as documented during the archaic period of the Emir al-Sayyid (d. 884/1479), disappeared from later legal treaties, replaced by conciliation (ṣulḥ) carried on by a “College of mediators” and the “sāyis”, both a judge and a mediator. Among the Druze, the ṣulḥ soon emerged as the preferred mode for settlement of litigation, by solving conflicts outside the bounds of State justice.
---------------------------------
Dans la Syrie du IXe/XVe siècle, la contrée du Gharb n’était pas druze dans sa totalité, comme d’aucuns ont pu l’écrire ; elle contenait, en revanche, un groupe d’Unitaires, initiés au tawḥīd druze, qui s’organisaient à la marge des institutions étatiques, en élaborant leurs propres règles de droit. Cet article examine le rôle social de l’arbitre et du médiateur, à partir de chroniques locales et de textes normatifs. L’arbitrage (taḥkīm), attesté à l’époque encore archaïque de l’émir al-Sayyid (m. 884/1479), disparaît des traités juridiques plus tardifs au profit de la conciliation (ṣulḥ) que tentaient le « collège de médiateurs » et le « sāyis », à la fois juge et médiateur. Chez les Druzes, le ṣulḥ semble avoir été le mode privilégié de règlement des litiges, soustrayant aux tribunaux étatiques des conflits internes à la communauté.
Mots-clé
Syria, Syrie, Shiit, Shiites, Ismailism, Ismaélisme, Druze, tawḥīd, arbitration, ḥakam, mediation, ṣulḥ
Création de la notice
11/04/2019 20:11
Dernière modification de la notice
21/08/2019 7:10
Données d'usage