Plonger du bord de la langue : maîtrise et déprise énonciatives chez Pascal Quignard

Détails

Ressource 1Télécharger: Plonger du bord de la langue.pdf (842.06 [Ko])
Etat: Public
Version: de l'auteur
ID Serval
serval:BIB_BD43E6E0DAA4
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
Plonger du bord de la langue : maîtrise et déprise énonciatives chez Pascal Quignard
Périodique
Tangence
Auteur(s)
Turin Gaspard
ISSN
1710-0305
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2017
Peer-reviewed
Oui
Numéro
115
Pages
119-130
Langue
français
Résumé
Cet article propose d’interroger les limites de la phrase quignardienne à partir de certaines formes récurrentes : brachylogies, sommaires, asyndètes, les « bienfaits du fragment » dans l’attaque — globalement, un travail syntaxique instruisant sa propre disjonction. Par cette cartographie des formes disjonctives, on observe un effet paradoxal d’imprévisibilité ou d’indécidable — c’est, en somme, la rhétorique du traité : « pas de but, pas de stratégie, pas de conscience » (Petits traités I). Cette rhétorique est paradoxale, parce qu’elle est mise au service d’un discours extrêmement maîtrisé dans son dessein général — une maîtrise que l’on constate dans la lecture de Quignard par le monde académique, qui se sert généralement des outils d’analyse présents dans le texte. Sans contester cette maîtrise, cette étude propose de la lire autrement.
Création de la notice
12/06/2018 10:22
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:31
Données d'usage