Figures de la précarité en Suisse : intersectionnalité et parcours

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_BB47BBF74DBC
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Figures de la précarité en Suisse : intersectionnalité et parcours
Auteur(s)
Roch Pierre-Alain
Directeur(s)
Joye Dominique
Institution
Université de Lausanne, Faculté des sciences sociales et politiques
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2018
Langue
français
Résumé
Ce travail de thèse propose d'aborder la précarité à travers l'analyse simultanée des trajectoires familiales et professionnelles. Pour parvenir à cet objectif, nous proposons de faire dialoguer les paradigmes de parcours de vie et des liens sociaux. Le premier offre une réflexion originale autour des concepts de « vies liées » et de trajectoire pour aborder la précarité dans une perspective temporelle. Le second évite de figer la compréhension de la précarité à travers la seule sphère du travail, et propose de décliner les liens sociaux à travers les dimensions de protection et de reconnaissance. Dans cet espace de l'intégration sociale, nous postulons que les rapports sociaux de sexe, d'origines (aussi bien sociale que géographique) et d'âge s'imbriquent dans un processus continu de construction de la précarité. Nous formulons l'hypothèse que la précarité se donne à voir sous des formes multiples à l'entrecroisement des temps sociaux et de configurations sociales complexes. Pour réaliser ce travail, nous mobilisons les données rétrospectives de l'enquête Family Times récoltées à l'aide, notamment, de calendriers de vie qui capturent différents types de trajectoires individuelles. Des informations sur le réseau des individus permettent également de prolonger la réflexion en termes de ressources. Quant aux méthodes, nous faisons le choix de l'analyse de séquences et de l'analyse des correspondances multiples pour intégrer la compréhension de la précarité dans une perspective à la fois temporelle et configurationnelle.
-
This thesis aims to address precarity through simultaneous analysis of familial and occupational trajectories. To do so, we propose to set up a dialogue between the paradigms of life course and social connections. The first paradigm offers original reflection around the concepts of "linked lives" and trajectory to approach precarity in a temporal perspective. The second avoids confïning the understanding of precarity to the sphere of work alone, and seeks to explore social connections through the dimensions of protection and récognition. In this space of social intégration, it is postulated that social relations of sex, origin (both social and geographical), and âge interlock in a continuous process of construction of precarity. It is hypothesized that precarity présents itself in multiple forms at the intersections of social times and complex social configurations. To carry out this work, we mobilize the rétrospective data of the Family Times survey, collected, in particular, with aid of life calendars capturing différent types of individual trajectories. Information on individuals' networks also makes it possible to expand the reflection in terms of resources. Às regards methods, we opt for sequence analysis and multiple correspondence analysis to integrate the understanding of precarity in a perspective that is at once temporal and configurational.
Création de la notice
22/02/2019 13:29
Dernière modification de la notice
20/08/2019 16:29
Données d'usage