Quel rôle pour l'école dans la transition écologique? Esquisse d'une sociologie politique, environnementale et prospective du curriculum prescrit

Détails

Ressource 1Télécharger: curnier_2017-OK.pdf (9123.13 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_B31DC17D1A79
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Quel rôle pour l'école dans la transition écologique? Esquisse d'une sociologie politique, environnementale et prospective du curriculum prescrit
Auteur(s)
Curnier Daniel
Directeur(s)
Bourg Dominique
Codirecteur(s)
Hertig Philippe
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté des géosciences et de l'environnement
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
02/10/2017
Langue
français
Nombre de pages
502
Résumé
The Anthropocene is considered as the current geological epoch, featuring the disturbance of the global ecological system by human activities. It brings the human species face to face with profound and rapid changes of its environment, incomparable to any previous experience. These changes in the global biogeochemical conditions impose the transformation of modern societies towards a new model of political organisation and economical structures. A transformation of such magnitude requires moving out of the paradigm of Modernity, hence away from the western way of relating humanity with the environment, developed during the previous centuries. Schools are involved in the construction of this specific worldview and can therefore contribute to the transformation of society, provided that a significant curriculum change is made. This research suggests a curriculum model engaging schools on the path of an ecological transition, based on the principles of strong sustainability. Developed in the cultural context of French-speaking Switzerland, more specifically in the State of Vaud, this model was compared to the present prescribed curriculum. It was also compared to the discourse of the main stakeholders of regional and local educational policies. The method comprised two steps. The first step consisted of analysing a corpus of official texts from international, federal and cantonal institutions. The second step was devoted to the analysis of data gathered during interviews with members of the Parliament of the State of Vaud and with representatives of the regional coordination body (Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin, CIIP). This comparative work led to the results that declarations of intent in favour of education for sustainable development mentioned in the official texts become diluted as one moves closer to the cantonal level. Furthermore, decision makers in the State of Vaud have not added any implementation measures when renewing the school system management tools following the adoption of these prescriptions. In order to remedy this situation, a number of proposals are nonetheless possible, which would allow schools to make a contribution to the ecological transition. I therefore suggest pragmatic recommendations based on diverse but potentially reconcilable viewpoints, expressed by the various interviewed policy makers, in the form of wishes for the future of schools.
--
L’Anthropocène, époque géologique marquée par la perturbation des grands équilibres écologiques par les activités humaines, confronte l’espèce humaine à des changements profonds et rapides de son milieu, sans commune mesure avec tout ce qu’elle a connu auparavant. Cette modification des conditions biogéochimiques globales impose une transition des sociétés modernes vers un nouveau modèle d’organisation politique et de fonctionnement économique. Une transformation sociétale d’une telle importance requiert de sortir du paradigme de la Modernité, c’est-à-dire du rapport au monde construit en Occident au cours des siècles passés. L’institution scolaire, qui participe à cette construction d’un rapport au monde particulier, peut contribuer à une métamorphose de la société, à condition d’entreprendre une mutation conséquente. Ce travail de recherche propose un modèle possible de curriculum prescrit engageant l’école sur la voie d’une transition écologique fondée sur les principes de la durabilité forte. Construit dans le contexte culturel de la Suisse romande et plus particulièrement du canton de Vaud, ce modèle a été comparé avec le curriculum prescrit en vigueur, ainsi qu’avec le discours des principaux acteurs de la définition des politiques éducatives romandes et vaudoises. Une première étape a consisté à analyser un corpus de textes officiels issus d’institutions internationales, fédérales et cantonales. Puis une seconde étape a été consacrée à l’analyse de données récoltées lors d’entretiens avec des députés du Parlement vaudois et avec des représentants de la Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP). Ce travail de comparaison a abouti au constat que les déclarations d’intention en faveur de l’éducation en vue d’un développement durable contenues dans les textes officiels se diluent au fur et à mesure que l’on se rapproche de l’échelon cantonal. Ces déclarations n’ont en outre pas été suivies d’effets dans la définition des outils du pilotage du système scolaire vaudois. Pour remédier à cette situation, un certain nombre de propositions permettant à l’institution scolaire de tendre vers une contribution à la transition écologique sont néanmoins envisageables. Ces recommandations pragmatiques s’appuient sur les points de vue variés, mais potentiellement conciliables, exprimés sous la forme de souhaits pour le futur de l’école par les différents décideurs politiques interrogés.
Mots-clé
environmental humanities, ecological transition, education for sustainable development, interdisciplinarity, prescribed curriculum. humanités environnementales, transition écologique, éducation en vue d’un développement durable, interdisciplinarité, curriculum prescrit
Création de la notice
02/10/2017 9:08
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:21
Données d'usage