Circadian Variations of Ischemic Burden Among Patients with Myocardial Infarction Undergoing Primary Percutaneous Coronary Intervention

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_B28235B03637.P001.pdf (530.82 [Ko])
Etat: Serval
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_B28235B03637
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Circadian Variations of Ischemic Burden Among Patients with Myocardial Infarction Undergoing Primary Percutaneous Coronary Intervention
Auteur(s)
Fournier S.
Directeur(s)
Muller  O.
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Adresse
Faculté de biologie et de médecine Université de Lausanne UNIL - Bugnon Rue du Bugnon 21 - bureau 4111 CH-1015 Lausanne SUISSE
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2012
Langue
anglais
Nombre de pages
8
Résumé
Introduction
Le rythmes circadiens influencent différents paramètres de la physiologie et de la
physiopathologie cardiovasculaire. Récemment, une relation entre la taille d'un infarctus et
l'heure du jour à laquelle il se produit a été suggérée dans des modèles expérimentaux
d'infarctus du myocarde. Le but de cette étude a été de déterminer si les rythmes
circadiens pouvaient influencer la gravité d'un infarctus en terme de taille et de mortalité
chez les patients hospitalisés pour un infarctus du myocarde avec sus-décalage du
segment ST (STEMI) ayant bénéficié d'une intervention coronarienne percutanée primaire (ICPP).
Méthode
Chez 353 patients consécutifs admis avec un STEMI et traités par ICPP, l'heure à la survenue des symptômes, le pic de créatine kinase (reflet de la taille d'un infarctus) et le suivi à 30 jours ont été collectés. Les patients ont été répartis en 4 groupes en fonction de l'heure de survenue de leurs symptômes (00 :00 - 05h59, 06:00 - 11 59 12 00-17h59 et 18h00-23h59).
Résultats
Aucune différence statistiquement significative n'a été retrouvée entre les différents groupes en ce qui concerne les caractéristiques des patients ou de leur prise en charge. Après analyse multivariée, nous avons mis en évidence une différence statistiquement significative entre les pics de créatine kinase chez les patients avec survenue des symptômes entre 00 :00 et 05:59, qui étaient plus élevés que les pics de créatine kinase chez les patients avec survenue des symptômes à tout autre moment de la journée (augmentation moyenne de 38,4%, ρ <0.05). A 30 jours, la mortalité des patients avec survenue des symptômes entre 00 :00 et 05:59 était également significativement plus élevé que celle des patients avec survenue à tout autre moment de la journée (p <0.05).
Conclusion
Notre étude démontre une corrélation indépendante entre la taille d'un infarctus STEMI traité par ICPP et le moment de la journée où les symptômes apparaissent. Ces résultats suggèrent que ce moment devrait être un paramètre important à prendre en compte pour évaluer le pronostic des patients.
Création de la notice
01/07/2013 11:35
Dernière modification de la notice
03/03/2018 20:38
Données d'usage