Severely presenting strokes : profile & outcome

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_B10D2404538E.P001.pdf (2821.56 [Ko])
Etat: Serval
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_B10D2404538E
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Severely presenting strokes : profile & outcome
Auteur(s)
Bill O.
Directeur(s)
Michel  P.
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Adresse
Faculté de biologie et de médecine Université de Lausanne UNIL - Bugnon Rue du Bugnon 21 - bureau 4111 CH-1015 Lausanne SUISSE
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2013
Langue
anglais
Nombre de pages
33
Résumé
Etat des connaissances:
Les Accidents vasculaires cérébraux (AVC) sévères sont une cause importante de mortalité et de handicap en Suisse. Les buts de cette étude sont de déterminer les caractéristiques des patients avec un AVC à présentation initiale sévère "severely presenting", ainsi que d'identifier les facteurs prédicteurs en phase aigüe et subaigüe d'un devenir favorable chez ces patients.
Methodologie:
En utilisant le registre des AVC "Acute STroke Registry and Analysis of Lausanne (ASTRAL), nous avons comparé tous les patients avec un AVC "à présentation sévère", defini comme un score National Institute of Health Stroke Scale (NIHSS) > 20 à l'admission aux urgences, avec tous les autres patients du registre. Dans une analyse statistique multivariée, les associations avec les caractéristiques démographiques, cliniques, pathophysiologiques, métaboliques et radiologiques des patients on été déterminées. Dans un deuxième temps, nous avons analysé les facteurs prédicteurs d'un devenir favorable à 3 mois (modified Rankin scale (mRS) <3) dans ce groupe d'AVC à présentation sévère.
Resultats:
Parmi les 1 '915 patients consécutifs, 243 (12.7%) présentaient un AVC rejoignant la définition de sévère. Ceux-cis étaient associés de manière significative avec un méchanisme ischémique cardio-embolique (OR=1.74 / 95% CI 1.19 - 2.54), un début inconnu de la Symptomatologie (OR=2.35 / 95% CI 1.14 - 4.83), avaient plus de trouvailles d'origine ischémique aigüe lors de l'imagerie dJentrée (la majorité sont des CT-scan, OR=2.65 / 95% CI 1.79 - 3.92), plus d'occlusions dans l'imagerie vasculaire d'admission (OR=27.01 / 95% CI 11.5 - 62.9), moins d'anciens infarctus cérébraux sur l'imagerie (OR=0.43 / 95% 0.26¬0.72), un taux d'haemoglobine plus bas en g/1 (OR=0.97 / 95% CI 0.96 - 0.99), un taux de leucocytes plus élevé par 1000 cells/1 (OR=1.05 / 95%CI 1.00 - 1.11). parmi les 68 (28%) patients avec un devenir favorable malgré un AVC initialement sévère, leur évolution favorable à été associée avec un âge plus jeune (OR=0.94 / 95% CI 0.92 - 0.97), la présence d'évenements cérébrovasculaires antécédants (OR=3.00 / 95% CI 1.01 - 8.97), un traitement hypolipémiant déjà présent (OR= 3.82 / 95% CI 1.34 - 10.90), une température corporelle d'admission plus basse (0R=0.43 1 95% CI 0.23 - 0.78), une concentration subaigüe de glucose plus basse (OR=0.74 1 95% CI 0.56 - 0.97), et une recanalisation spontanée ou par thrombolyse à 24h (OR= 4.51 1 95%CI 1.96- 10.41).
Conclusion:
les AVC à présentation initiale severe sont associés à des facteurs prédicteurs cliniques, radiologiques, et métaboliques multiples, dont certains sont modifiables. Les facteurs prédicteurs des 28% de patients avec un devenir favorable en dépit d'un AVC intitialement sévère sont un pré-traitement par hypolipémiants, une temperature corporelle plus basse à l'admission, une glycémie plus basse à 24heures et la recanalisation artérielle.
Création de la notice
12/11/2013 13:47
Dernière modification de la notice
03/03/2018 20:35
Données d'usage