Peuples et préjugés chez Dion de Pruse et Lucien de Samosate

Détails

ID Serval
serval:BIB_A4A404594B5F
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
Peuples et préjugés chez Dion de Pruse et Lucien de Samosate
Périodique
Revue des études grecques
Auteur(s)
Gangloff A.
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2007
Peer-reviewed
Oui
Volume
120
Pages
64-86
Langue
français
Résumé
À l'époque classique, la notion d'identité grecque s'est constituée par rapport à celle de « barbare ». Qu'en est-il dans les deux premiers siècles de l'Empire, où la diffusion de l'hellénisme est notamment le fait de sophistes grecs d'Asie Mineure, au sein d'un Empire caractérisé par la diversité ethnique, culturelle, religieuse et linguistique, et qui prône une politique d'intégration ? Le sophiste Dion de Pruse et l'écrivain Lucien de Samosate sont deux représentants de cet hellénisme impérial qui n'étaient pas des Grecs de Grèce propre, avaient beaucoup voyagé et éprouvé des déceptions dans leurs rapports avec le pouvoir romain. Cette étude compare leur réception et leurs usages des préjugés et des modèles grecs traditionnels, ainsi que leur représentation des notions d'altérité et de barbarie. Dion et Lucien diffusent, sous des aspects différents, un hellénisme qui est construit par rapport à la grécité classique et aux préjugés archétypaux que celle-ci transmettait.
Création de la notice
24/02/2009 22:18
Dernière modification de la notice
03/03/2018 20:14
Données d'usage