Les amphibiens du bassin de l'Aubonne: distribution et analyse d'habitat

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_A04CA4BFA76D.P001.pdf (1310.36 [Ko])
Etat: Serval
Version: de l'auteur
ID Serval
serval:BIB_A04CA4BFA76D
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
Les amphibiens du bassin de l'Aubonne: distribution et analyse d'habitat
Périodique
Bulletin de la Société vaudoise des Sciences Naturelles
Auteur(s)
Pellet J., Dubey S., Hoehn S.
ISSN
0037-9603
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2002
Volume
88
Numéro
1
Pages
41-57
Langue
français
Résumé
La faune amphibienne du bassin de l'Aubonne et de ses affluents entre Ballens et Allaman a été recensée durant deux campagnes de terrain en 2000 et 2001. Douze espèces d'amphibiens ont été observées sur 63 sites répartis sur près de 130 km2. Plus des deux tiers des espèces amphibiennes de Suisse sont représentées dans le secteur
1Laboratoire de Biologie de la Conservation, Institut d'Ecologie, Bâtiment de Biologie CH-1015 Dorigny E-mail: Jerome.Pellet@ie-zea.unil.ch
CODEN: BSVAA6
© Société vaudoise des Sciences naturelles Droits de reproduction réservés
42 J. Pellet, S. Dubey et S. Hoehn
étudié. Des cartes illustrent la distribution de chaque espèce. Une régression logistique appliquée à chaque espèce tente de mettre en évidence une relation entre les données de présence et 23 paramètres d'habitats mesurés dans 48 sites. Dans 5 cas, un ou deux paramètres d'habitat peuvent être mis en relation avec la répartition de l'amphibien en question. Ainsi, le crapaud commun est positivement corrélé avec la proportion de végétation érigée recouvrant les plans d'eau et négativement corrélé avec l'altitude. Le crapaud calamite est lui fortement lié aux paysages rudéraux et gravières, tandis que la répartition des grenouilles rousses et rieuses est limitée par l'altitude. La rainette verte semble éviter les plans d'eau où la conductivité est trop élevée. Indication dans un paysage rural d'une charge en nitrates, la conductivité d'un plan d'eau peut être considérée comme une mesure indirecte de sa pollution organique. Un suivi du secteur prospecté permettra de connaître l'évolution des populations de chaque espèce présente.
Mots-clé
faune amphibie, suivi des populations, distribution, sélection de l'habitat, régression logistique
Création de la notice
19/11/2007 11:42
Dernière modification de la notice
03/03/2018 20:05
Données d'usage