Analyse de la qualité de vie dans le cadre d'une étude prospective randomisée sur le prélèvement des ganglions sentinelle dans les cancers du col de l'utérus.

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_981B2315A035.P001.pdf (872.36 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_981B2315A035
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) maîtrise (master)
Collection
Publications
Titre
Analyse de la qualité de vie dans le cadre d'une étude prospective randomisée sur le prélèvement des ganglions sentinelle dans les cancers du col de l'utérus.
Auteur(s)
CATTANEO L.
Directeur(s)
MATHEVET P.
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2015
Langue
français
Nombre de pages
26
Résumé
Objectif: Le cancer du col utérin reste un problème très actuel avec une grande prévalence et mortalité à travers le monde. Ce cancer est à dissémination lymphatique préférentielle, et l'existence de métastases ganglionnaires est le facteur pronostique le plus important dans les stades précoces. Jusqu'à présent la prise en charge de patientes avec un stade débutant reposait sur la lymphadénectomie pelvienne complète, technique qui entraine une importante morbidité per et post opératoire, et n'est utile que seulement pour les femmes avec des métastases ganglionnaires. Le concept du ganglion sentinelle est une méthode diagnostique qui permet d'identifier la présence ou l'absence de la tumeur au niveau du premier relais ganglionnaire lymphatique et par conséquence estimer le risque de métastase ganglionnaire régionale. Ainsi, en cas d'absence de cellules cancéreuses dans les ganglions sentinelles, on pourrait se dispenser d'un curage régional complet. Ce travail compare la technique du ganglion sentinelle seul par rapport à une lymphadénectomie pelvienne complète du point de vue des complications et de la qualité de vie qui résultent de la prise en charge thérapeutique.
Méthodologie : Il s'agit d'une étude prospective, contrôlée, randomisée, ouverte, en groupes parallèles. 206 patientes avec un stade débutant de cancer du col de l'utérus ayant bénéficié d'une recherche du ganglion sentinelle et provenant de 23 centres investigateurs en France sont randomisées en deux groupes (avec ou sans lymphadénectomie pelvienne complète). Chaque patiente est suivie du point de vue des complications per et post opératoires et remplit un questionnaire de qualité de vie (SF36) avant le traitement puis 1 mois, 3 mois et 6 mois après. Une analyse quantitative des questionnaires est réalisée et les résultats sont comparés entre les 2 bras de randomisation en tenant compte des biais.
Résultats : 267 patientes ont étés enrôlées, et 206 patientes ont étés randomisées en 2 bras. 105 dans le bras test (sans lymphadénectomie), 101 dans le bras contrôle (avec lymphadénectomie). Les deux groups sont comparables pour les données des patientes, les caractéristiques tumorales et les traitements complémentaires. Un biais de répartition pour les items de « santé perçue » et de « vie et relations » a été mis en évidence avant la chirurgie. Les items d'« activité physique », « santé psychique » et le « score résumé psychique » sont significativement différents entre les deux groupes après la chirurgie en faveur du bras test. Les scores des deux bras suivent la même évolution dans le temps.
Conclusions : La technique du ganglion sentinelle améliore la qualité de vie à court terme des patientes avec un cancer du col de l'utérus de stade débutant, en particulier dans les domaines de l'activité physique et la santé psychique. Ce gain reste à vérifier sur le long terme.
Mots-clé
cancer du col utérin, ganglion sentinelle, complications, qualité de vie
Création de la notice
01/09/2016 8:49
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:59
Données d'usage