Three générations of Chilean musicians: Self-assembling through biographical narratives

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_90801E6F1EC3
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Three générations of Chilean musicians: Self-assembling through biographical narratives
Auteur(s)
Dávila Camila Moyano
Directeur(s)
Perrenoud Marc
Codirecteur(s)
Ramos Claudio
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté des sciences sociales et politiques
Adresse
Faculté des sciences sociales et politiques (SSP)
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
SUISSE
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2017
Langue
anglais
Résumé
Que ce soit avant ou après la dictature, les recherches portant sur le travail musical au Chili ont généralement considéré les musiciens comme étant des travailleurs précaires Le néo-libéralisme a engendré une précarité du travail mais également une précarité dans de nombreux autres domaines de la vie des Chiliens, précarité qui perdure encore aujourd'hui. Si les recherches ont largement documenté la précarité du travail musical, une moindre attention a été accordée au vécu subjectif des travailleurs exposés aux conséquences du néo-libéralisme.
Cette thèse se concentre sur Pauto-assemblage de douze musiciens qui vivent à Santiago du Chili en prenant en considération leur parcours personnels et les événements socio-historiques dans lesquels ces derniers s'inscrivent. L'objectif est d'analyser comment la carrière professionnelle des musiciens est liée à d'autres dimensions sociales, telles que la famille, la formation ou le contexte politique. Le lien entre ces différentes dimensions et la musique est principalement déterminé par "la moralité" qui pousse les sujets à mener une "bonne vie".
Les méthodes adoptées reposent principalement sur l'approche biographique. J'ai ainsi mobilisé certains outils des études narratives afin de conduire les entretiens et réaliser les analyses de contenu et de forme. À travers les douze récits de ces musiciens provenant de trois différentes générations (années 1970-1980 ; 1990 ; 2000), cette thèse permet de mieux comprendre i) comment la musique est davantage qu'une simple profession, ii) à quel point les différences de genre sont présentes au sein des carrières musicales et iii) comment les différentes générations ont des manières distinctes de se présenter.
--
Research about musical work in Chile has considered that musicians have worked in precarious conditions during and after the dictatorship. Today, this precariousness has deepened due to the strong influence that neo-liberalism has had on almost every aspect of Chileans' lives. By focusing mainly on labor conditions, however, the substantial corpus of research has paid Iess attention to its subjective conséquences beyond the artistic work.
Regarding the main results, and taking into considération the personal and the socio- historical time, my thesis focuses on the self-assembly of 12 musicians in Santiago de Chile. Precisely to understand how musicians' occupational career have been linked, along musician's lives, to other social dimensions, such as family, éducation, and politics. The bond between the différent social dimensions and music is principally oriented by moralities, which leads subjects to seek the "good îife". The principal approach was biographical and it borrows narrative studies' tools to develop the interviews and the approach to the analysis (by content and formai). Working with three différent générations, starting with the most recent, (relative peak of their careers in the 2000s, 1990s, and 1970s-80s), this thesis provides conclusions on (i) how music is more than an occupation, (ii) how gender différences are expressed in the musical profession, and (iii) how these générations reveal différent ways of presenting themselves, with in the stories of 12 Chilean musicians.
Création de la notice
23/10/2017 10:06
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:53
Données d'usage