Institutionnalisation balbutiante et fragmentation territoriale : le cas de la Colombie

Détails

Ressource 1Télécharger: Colombie_Vinck_2017_Ouvrage_Ancrage_Nat_Science.pdf (2270.44 [Ko])
Etat: Public
Version: Final published version
Document(s) secondaire(s)
Télécharger: Histogramme_Universites_Prive_Public.pdf (33.04 [Ko])
Etat: Public
Version: Supplementary document
ID Serval
serval:BIB_902D543768F9
Type
Partie de livre
Sous-type
Chapitre: chapitre ou section
Collection
Publications
Titre
Institutionnalisation balbutiante et fragmentation territoriale : le cas de la Colombie
Titre du livre
Les ancrages nationaux de la science mondiale XVIIIe-XXIe siècles
Auteur(s)
Vinck D.
Editeur
Edition des Archives Contemporaines
Lieu d'édition
Paris
ISBN
9782813002716
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2018
Peer-reviewed
Oui
Editeur scientifique
Kleiche-Dray M.
Pages
287-320
Langue
français
Résumé
L’histoire des sciences en Colombie rend compte d’interdépendances fortes entre le développement des sciences et les dynamiques de construction administrative, politique, économique et sociale du pays. Ce développement tient autant à la géographie locale qu’à la science-monde, de façon variable selon les époques (découverte et inventaire des ressources, laïcisation, développement technique, participation à la science- monde). Les différences sociogéographiques du territoire sont périodiquement redéfinies. Les cinq siècles d’histoire sociale et institutionnelle des sciences en Colombie se structurent en trois périodes significatives. Le chapitre met en évidence, pour chacune d’elles, l’intrication des enjeux scientifiques et de société, en particulier la nature des demandes de savoirs. Il révèle les permanences qui traversent les périodes historiques et ouvre sur une géohistoire des sciences, autant qu’il ne rend compte des constructions institutionnelles. Globalement, la recherche y est plutôt associée au développement de ressources économiques et dépend de la conjoncture politique et sociale, notamment l’alternance de politiques conservatrices et libérales, centralisatrices et fédéralistes. Avec l’Indépendance, elle devient un moyen de construire une identité nationale. Ce développement est loin d’être cumulatif. L’institutionnalisation des sciences est longtemps balbutiante avec des émergences suivies de décompositions institutionnelles. Elle dépend des mouvements politiques et sociaux, notamment des guerres civiles, de la constitution d’un État républicain, du développement de régions portées par des entrepreneurs et des pressions démographiques et sociales (prolifération universitaire). Cette histoire ne confirme pas le paradigme d’un développement progressif et continu.
Mots-clé
Histoire sociale des sciences, institutionnalisation, science-monde, développement des sciences, Colombie
Création de la notice
20/09/2013 19:54
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:53
Données d'usage