«C’est la question /okɛl/ on est confronté»: une analyse des erreurs d’accord des relatifs composés à l’oral

Détails

Ressource 1Télécharger: SURCOUF Christian (2017) 'C’est la question 'okel' on est confronté' - erreurs d’accord des relatifs composés à l’oral.pdf (1003.07 [Ko])
Etat: Serval
Version: Final published version
ID Serval
serval:BIB_8BC82C2E680F
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
«C’est la question /okɛl/ on est confronté»: une analyse des erreurs d’accord des relatifs composés à l’oral
Périodique
Le français moderne
Auteur(s)
Surcouf Christian
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2017
Peer-reviewed
Oui
Volume
85
Numéro
1
Pages
40-59
Langue
français
Résumé
En théorie, les relatifs composés /l…kɛl/ ont les mêmes formes que les pronoms interrogatifs, et s’accordent en genre et en nombre avec leur antécédent. Cependant comme l’avaient remarqué BLANCHE-BENVENISTE & JEANJEAN (1987, 99), les erreurs d’accord sont loin d’être rares. Dans notre article, fondé sur un corpus de 150 erreurs collectées essentiellement parmi des interventions d’intellectuels lors d’émissions de France Culture, nous montrerons sur une base quantitative que parmi les trois possibilités – /ləkɛl/, /lakɛl/, /lekɛl/ – donnant lieu à huit configurations ’erreurs possibles en fonction du genre et du nombre de l’antécédent, c’est /ləkɛl/ qui, conformément à la remarque de GREVISSE & GOOSSE (2008, 912), fait office d’attracteur. Fort de ce constat, nous examinons quelques-unes des raisons susceptibles d’établir le masculin singulier /ləkɛl/ dans ce rôle d’attracteur.
Mots-clé
pronom relatif composé, erreur d’accord, antécédent, attracteur, neutre
Création de la notice
22/07/2017 17:38
Dernière modification de la notice
03/03/2018 19:12
Données d'usage