Coefficient de variation du taux résiduel de tacrolimus 1 an après transplantation pulmonaire: un marqueur d'évolution défavorable à 3 ans ?

Détails

Ressource 1Télécharger: Mémoire no 3458 Mme Keller.pdf (1084.50 [Ko])
Etat: Serval
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_799FDEFB8106
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) maîtrise (master)
Collection
Publications
Titre
Coefficient de variation du taux résiduel de tacrolimus 1 an après transplantation pulmonaire: un marqueur d'évolution défavorable à 3 ans ?
Auteur(s)
KELLER M.
Directeur(s)
AUBERT J.
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2016
Langue
français
Nombre de pages
34
Résumé
3. Abstract
Introduction: Des multiples études chez des patients après transplantation rénale ou hépatique indiquent des conséquences
possibles d’un Coefficient de Variation (CV) du taux de tacrolimus élevé. Cependant, il y a très peu d’études qui se sont
intéressées à ce sujet chez les patients transplantés pulmonaires.
Objectif: Cette étude recherche une éventuelle corrélation entre un CV du taux de tacrolimus élevé à 1 an de la Transplantation
pulmonaire (Tx) et des paramètres de jugement de l’état clinique à 3 ans de la Tx : le nombre d’infections traités, le nombre et la
sévérité de rejets et le développement d’un diabète ainsi que la clearance à la créatinine et la survie sans ReTx à trois ans.
Méthode: Tous les données rétrospectives des patients transplantés pulmonaires au CHUV entre 2004 et 2012, à l’exception des
patients décédés durant la première année de la Tx ou ceux suivis hors du CHUV, ont été inclus dans l’étude. Les 5 derniers taux
sanguin de tacrolimus précédant le bilan annuel ont été répertoriés, ainsi que le nombre d’infections traitées, le nombre et la
sévérité de rejets (selon la classification de l’ISHLT), le développement d’un diabète dans les trois premières années de la Tx ainsi
que la clearance (estimée par la formule de Cockcroft- Gault ou de Schwartz) et la survie sans ReTx à 3 ans.
Résultats: Il s’agit d’un collectif de 51 patients. La médiane du CV du taux de tacrolimus est de 15.6 (). A trois ans après la Tx on
comptabilise une médiane de 10 infections traitées, 1.6 rejets avec un score de sévérité faible et une clearance à 73
ml/min/1.73m2. 10% ont développé un diabète et 13% patients sont décédés sans ReTx (6 décès, 1 ReTx). Notre étude n’a pas
montré d’association entre le CV du taux de tacrolimus à 1 an de la transplantation et nos paramètres de jugement de l’état
clinique du patient à 3 ans de la Tx pulmonaire, à l’exception d’une survie marginalement inférieure en cas de CV éevé.
Conclusion: Le CV du taux sanguin du tacrolimus reste un paramètre d’investigation dont l’application en pratique clinique parait prématurée en routine.
Mots-clé
Transplantation pulmonaire, Tacrolimus, CV
Création de la notice
06/09/2017 9:40
Dernière modification de la notice
01/09/2018 7:08
Données d'usage