Caractérisation des assemblages métalliques laténiens à partir de l'exemple de l'oppidum de Corent (Puy-de-Dôme, France)

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_72854D5CBE2E
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Caractérisation des assemblages métalliques laténiens à partir de l'exemple de l'oppidum de Corent (Puy-de-Dôme, France)
Auteur(s)
Demierre Matthieu
Directeur(s)
Luginbuhl Thierry, Poux Matthieu
Institution
Université de Lausanne, Faculté des lettres
Adresse
Faculté des lettres
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne

Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2017
Langue
français
Résumé
Trois objectifs principaux sont au cœur de ce travail. Il porte en premier lieu sur l'identification et l'étude d'un corpus de 43'521 objets métalliques pour ensuite aborder la caractérisation des assemblages. Ils sont analysés afin de clarifier leurs règles de constitution et d'affiner leurs interprétations, un aspect encore peu développé par la recherche scientifique de la fin de l'âge du Fer. Le troisième but est de qualifier la fonction des bâtiments pour appréhender l'organisation et le fonctionnement du site.
La démarche est fondée sur un système de va-et-vient entre les vestiges et les objets. La meilleure manière de procéder est en effet de confronter les objets à leur contexte, en l'occurrence le centre-ville de l'oppidum de Corent, la capitale des Arvernes, le peuple gaulois installé dans l'Auvergne actuelle. Ce terrain d'expérimentation représente un référentiel de l'activité urbaine protohistorique avec des habitats, des ateliers, des bâtiments religieux et politiques, qui constituent le cadre idéal pour mener à bien une telle recherche.
L'étude du corpus repose sur un catalogue comprenant 2'602 objets et 3'827 artéfacts illustrés. Elle porte sur toutes les catégories d'objets des 2e et 1er s. av. J.-C., des parures à l'armement en passant par les ustensiles de toilette ou les outils. Cet ensemble constitue un référentiel typologique et fonctionnel d'une quantité et d'une qualité rares.
Quatre chapitres d'analyse abordent la chronologie, l'interprétation des assemblages, la fonction des bâtiments et le fonctionnement du site. Effectuée à partir de la datation des parures et de l'armement, l'étude chronologique définit la durée des états du site, inférieure à celle de la génération. Ils sont illustrés à l'aide de figures récapitulatives, qui rassemblent les marqueurs chronologiques de LTDlb au début de LTD2b (fin 2e -milieu 1er s. av. J.-C.).
Les assemblages sont ensuite traités par ordre de grandeur, du particulier au général, soit de leur contexte de découverte (trou de poteau, fosse, sol, etc.) jusqu'au fonctionnement général du site. L'approche consiste en la confrontation des données liées à la composition, à la taille, à l'état des objets de l'assemblage et à sa localisation. Cette démarche mène à restituer les critères d'interprétation des assemblages par type de contexte et par bâtiment en distinguant les ensembles à connotation religieuse des assemblages profanes.
La méthode détermine des lieux de métiers, illustrant toutes les professions de la fin de l'âge du Fer. Leur haut degré de spécialisation apparaît alors avec des artisans du métal (bijoutier, fondeur du bronze, monnayeur, fabricant de petits objets, forgerons) mais aussi de l'os (tabletier), du cuir (cordonnier, corroyeur ?), du bois (tourneur, boisselier ?) et du textile (tisserand, tailleur). Les métiers de bouche sont aussi représentés avec des commerçants en vin, des bouchers et des restaurateurs.
Le dernier chapitre traite du fonctionnement du site et des relations entre les différents acteurs de la société laténienne à l'aide de la confrontation des marqueurs statutaires et de leur analyse à l'aune de nos connaissances de la sociologie de l'époque.

Mots-clé
La Tène finale, objets métalliques, typologie, assemblages, chronologie, métiers, fonctionnement proto-urbain, grilles de lecture, dépôts
Création de la notice
08/02/2018 12:05
Dernière modification de la notice
03/03/2018 18:17
Données d'usage