ON THE ECONOMICS OF HOUSING CONSUMPTION AND FINANCE

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_54B8709D1643
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
ON THE ECONOMICS OF HOUSING CONSUMPTION AND FINANCE
Auteur(s)
DANTON Jayson
Directeur(s)
Bruhin Adrian, Brùlhart Marius
Institution
Université de Lausanne, Faculté des hautes études commerciales
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2018
Langue
anglais
Résumé
Households consume housing, food and clothing. Housing consumption is the resuit of a décision making process that is influenced by the surrounding economic environment. According to the Swiss Household Panel, the average share total annual household net income devoted to housing in 2000 (2014) was approximately 28% (31%). For households in the first decile of the income distribution, the average share was roughly 41% (49%), compared to 19% (20%) for households in the tenth decile. Similarly, in the USA, housing expenditure shares in 2014 amounted 41% and 30% for low-income and high-income households, respectively. In terms of financing, household mortgages represent a significant share of total Swiss domestic loans, amounting to around 85% as of 2018Q2. Using various econometric techniques and theoretical modelling, this thesis studies: (i) how local policy affects house prices through its effect on household location and tenure choices, and (ii) how changes in interest rates affect loan supply, given that most owner-occupiers finance their housing consumption via mortgage debt.
--
Les ménages consomment du logement, de la nourriture et des vêtements. La consommation de logements est le résultat d'un processus décisionnel influencé par l'environnement économique environnant. Selon le Panel suisse de ménages, la part moyenne du revenu annuel net des ménages consacrés au logement en 2000 (2014) était d'environ 28% (31%). Pour les ménages du premier décile de la distribution des revenus, la part moyenne était d'environ 41% (49%), comparée à 19% (20%) pour les ménages du dixième décile. De même, aux États-Unis, la part des dépenses de logement en 2014 s'élevait à 41% et 30% pour les ménages à faible revenu et à revenu élevé, respectivement. En termes de financement, les prêts hypothécaires aux ménages représentent une part significative du total des prêts domestiques suisses, soit environ 85% au deuxième trimestre de 2018. Par le biais des méthodes économétriques ainsi que la modélisation théorique, cette thèse étudie : (i) l'incidence de la politique locale sur le prix des logements par son effet sur la localisation des ménages et le choix de leur mode d'occupation, et (ii) l'incidence des variations des taux d'intérêt sur l'offre de prêts, étant donné que la plupart des propriétaires financent leur consommation immobilière par des emprunts hypothécaires.


Création de la notice
15/02/2019 13:29
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:09
Données d'usage