Complications de la chirurgie hépatique chez les patients cirrhotiques atteints d'un carcinome hépatocellulaire

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_47A39B1BD9EB.P001.pdf (1280.34 [Ko])
Etat: Serval
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_47A39B1BD9EB
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) maîtrise (master)
Collection
Publications
Titre
Complications de la chirurgie hépatique chez les patients cirrhotiques atteints d'un carcinome hépatocellulaire
Auteur(s)
Tran R.
Directeur(s)
Halkic N.
Codirecteur(s)
Muradbegovic M.
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2012
Langue
français
Nombre de pages
26
Résumé
INTRODUCTION. Une augmentation de l'incidence du carcinome hépatocellulaire (CHC) a été constatée dans les pays occidentaux ces dernières années. Il fait parti des cinq premières causes de mortalité dans le monde. Il se développe généralement sur une cirrhose, moins fréquemment sur une hépatopathie non cirrhotique et plus rarement sur un foie sain.
La gravité de la cirrhose est évaluée notamment par le score de Child-­‐Pugh, puis le traitement adéquat est défini selon la classification du Barcelona Clinical Liver Cancer (BCLC). Depuis 2008, le service de chirurgie viscérale du CHUV a introduit un nouveau test quantitatif et qualitatif d'évaluation hépatique pré-­‐opératoire qui comprend une clairance au vert d'indocyanine (ICG), agent biologique qui ne change pas lors de son métabolisme hépatique. C'est un test de rétention qui nous permet de mieux évaluer les réserves hépatiques chez les patients cirrhotiques.
OBJECTIF. L'objectif de ce travail est d'évaluer rétrospectivement sur la base de
dossiers médicaux de malades tous les cas opérés de CHC dans le service entre 2008 et
2012, qui ont eu une évaluation pré-­‐opératoire selon le score de Child-­‐Turcotte-­‐Pugh (CTP) et de Barcelona Clinical Liver Cancer (BCLC)) en les comparant avec l'ICG test et les critères de Makuuchi.
METHODE. Analyse statistique de la mortalité et de la morbidité de ces 2 groupes de
patients.
RESULTATS ESCOMPTES. Comparer nos résultats avec ceux publiés dans la littérature
récente par les centres spécialisés pour la chirurgie hépatobiliaire.
CONCLUSION. La chirurgie hépatique chez les patients cirrhotiques ne se limite plus à la chirurgie d'hypertension portale. L'amélioration des tests pré-­‐opératoires nous a permis de mieux choisir les patients accessibles à une chirurgie de résection, vu que la mortalité sur la liste d'attente de transplantation hépatique pour les patients atteints de CHC avoisine 8% par année.
Mots-clé
chirurgie, foie, CHC, cirrhose, complications
Création de la notice
12/09/2013 10:50
Dernière modification de la notice
03/03/2018 16:50
Données d'usage