Extracorporeal Membrane Oxygénation (ECMO) support in acardia

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_459A8F56220B
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Extracorporeal Membrane Oxygénation (ECMO) support in acardia
Auteur(s)
MARINAKIS Sotirios
Directeur(s)
von Segesser Ludwig Karl
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Adresse
Faculté de biologie et de médecine
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
SUISSE

Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2017
Langue
anglais
Résumé
Objectifs : Dans des scénarios extrêmes, tels que le rejet hyperaiguë d'une transplantation cardiaque ou une lésion cardiaque peropératoire incontrôlable, une explantation cardiaque en urgence peut être nécessaire. Le but de ce travail expérimental était de déterminer la faisabilité et d'améliorer l'hémodynamique d'un support hémodynamique par ECMO après cardiectomie. Notre travail expérimental a été divisé en trois différentes études animales publiées dans trois revues internationales.
Méthodes : Dans la première étude, une circulation extracorporelle a été établie chez sept veaux (56,4 ± 7 kg) par insertion transjugulaire dans l'axe des veines caves d'une canule auto-expansible avec retour dans l'artère carotide. Après des mesures de base (A), une fibrillation ventriculaire a été induite (B), les grandes artères ont été clampées (C), le cœur a été excisé et l'auriculaire droit et gauche, contenant les veines pulmonaires, ont été suturés ensemble laissant une communication interauriculaire autour de la canule de l'axe caval (D). Les mesures du débit maximal de la pompe (DMP) et de la pression artérielle moyenne (PAM) ont été prises avec l'artère pulmonaire (AP) clampée et déclampée. Dans notre deuxième étude, une ECMO a été établi chez cinq veaux (58,6 ± 6,9 kg). Le cadre expérimental était similaire à notre étude précédente (étapes A, B, C et D) avec 3 différences majeures. Nous avons utilisé un circuit ECMO et non une pompe à galets, nous avons anastomosé l'AP sur l'axe des caves et les mesures de DMP et de PAM ont été prises avec l'AP clampée et anastomosée avec l'axe caval pendant 6 heures. Dans nos précédents modèles expérimentaux d'acardie, les exigences métaboliques du poumon étaient assurées par les vaisseaux bronchiques. Le but de notre troisième étude, réalisée chez trois porcs de 72 ± 2,6 kg, était de décrire la technique chirurgicale et de déterminer la faisabilité d'une perfusion pulmonaire antérograde par l'anastomose de l'artère mammaire interne droite (AMID) à l'AP.
Résultats : Dans notre première série expérimentale, nous avons observé que dans l'acardie avec l'AP clampée, nous perdions du volume dans les poumons du shunt physiologique des veines bronchiques vers les veines pulmonaires et nous n'avons pas été en mesure d'atteindre le DMP de base. Ce n'est que lorsque nous avons aspiré le retour sanguin de l'AP vers la pompe de circulation extracorporelle que nous avons ré-atteint le débit de base. Dans la deuxième série, nous avons anastomosé l'AP à l'axe caval et nous avons réussi une ECMO périphérique pendant 6 heures après l'explantation du cœur. A la dernière série, nous avons établi une perfusion pulmonaire antérograde de 93,3 ± 5,8 ml / min par l'anastomose de l'AMID à l'AP.
Conclusion : Dans les situations extrêmes, lorsque le sauvetage du cœur n'est pas possible, le soutien hémodynamique par ECMO après l'explantation du cœur est une technique réalisable, qui peut sauver de vies. Son rôle est d'amener le patient à la transplantation cardiaque ou à l'implantation d'un cœur artificiel. Pendant l'ECMO, une perfusion sanguine oxygénée antérograde par l'anastomose de l'AMID sur l'AP pourrait être bénéfique.
Création de la notice
04/09/2017 9:46
Dernière modification de la notice
03/03/2018 16:46
Données d'usage