Quelle promotion de quelle santé dans l’ETP ? Approche Psychosociale des interactions soignant-soigné sur les terrains de la diabétologie et de la cancérologie

Détails

ID Serval
serval:BIB_4219E49C9A08
Type
Actes de conférence (partie): contribution originale à la littérature scientifique, publiée à l'occasion de conférences scientifiques, dans un ouvrage de compte-rendu (proceedings), ou dans l'édition spéciale d'un journal reconnu (conference proceedings).
Sous-type
Abstract (résumé de présentation): article court qui reprend les éléments essentiels présentés à l'occasion d'une conférence scientifique dans un poster ou lors d'une intervention orale.
Collection
Publications
Titre
Quelle promotion de quelle santé dans l’ETP ? Approche Psychosociale des interactions soignant-soigné sur les terrains de la diabétologie et de la cancérologie
Titre de la conférence
Conference: Congrès Santé Education: de l'éducation thérapeutique à la promotion de la santé
Auteur(s)
Marmorat T., Dos Santos Mamed M.
Statut éditorial
Publié
Date de publication
31/01/2019
Peer-reviewed
Oui
Langue
français
Résumé
Les développements théoriques actuels de l’ETP insistent de plus en plus sur la non réductibilité de cette pratique à l’information sur la maladie et son traitement. Dès lors la prise en compte des enjeux psychosociaux, liés au développement d’une forme de vie avec la maladie, est exprimée sous forme de compétences à développer, qu’elles relèvent du registre de l’auto-soin ou de l’adaptation. L’ETP s’emploie ainsi à l’acquisition ou au maintien de ces compétences (OMS, 1996), ce qui peut l’approcher des fondements de la promotion de la santé. En effet, celle-ci vise à fournir davantage de maîtrise pour l’amélioration de la santé en répondant aux demandes individuelles, groupales et sociales (WHO, 1984). Toutefois, compte tenu du caractère éminemment social de la notion de compétence, dans son évaluation comme dans sa transmission, celle-ci doit être pensée à travers la prise en compte des contextes et des interactions concrètes dans lesquels se joue la circulation des savoirs. Cet aspect interactif, souvent oublié dans les études en ETP, est pourtant déterminant dans le développement des compétences. Quelles formes de rapport ces savoirs jugés nécessaires à acquérir entretiennent-ils avec les savoirs expérientiels des patients également en jeu dans l’ETP ? Cette communication vise à interroger l’ensemble de ces savoirs et leurs expressions diverses en interaction à partir d’un dialogue entre deux terrains de l’ETP : la diabétologie (a), avec des programmes destinés à l’attention de patients diabétiques (type 1 et 2) et la cancérologie (b), avec un programme destiné à des patients atteints de cancer et traités par chimiothérapie orale. Ancrées dans une approche qualitative les études sont respectivement fondées sur l’analyse conversationnelle (a) et l’ethnographie de la relation de soin (b). Les résultats de la première étude (a) mettent en évidence que le rapport au savoir construit en interaction privilégie les savoirs scientifiques en réduisant l’espace de parole des patients. En ce qui concerne la deuxième étude (b), l’analyse montre que si une expertise du patient est reconnue et attendue pour l’apprentissage des tâches d’auto-soins, l’objectif médical du soutien à l’adhésion médicamenteuse peut parfois prendre le pas sur la reconnaissance des besoins psychosociaux des patients. Ces résultats ouvriront la réflexion sur la notion de compétence exprimée dans les interactions en ETP et de son impact sur la promotion de la santé des patients chroniques.
Mots-clé
Education Thérapeutique du Patient, Interactions Sociales, Diabétologie, Cancérologie
Création de la notice
05/04/2019 21:19
Dernière modification de la notice
21/08/2019 5:17
Données d'usage