Civil society and democratic framing in Tunisia. How democracy is framed and its influence on the state.

Détails

Ressource 1Télécharger: TheseJRefle_digi-OK.pdf (10944.78 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
Licence: Non spécifiée
Document(s) secondaire(s)
Sous embargo jusqu'au 31/12/2019.
Etat: Public
Version: de l'auteur
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_3F44A9F93F05
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Civil society and democratic framing in Tunisia. How democracy is framed and its influence on the state.
Auteur(s)
Refle Jan-Erik
Directeur(s)
Passy Florence
Institution
Université de Lausanne, Faculté des sciences sociales et politiques
Adresse
IEPHI, GREC, Géopolis, 1015 Lausanne
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
04/06/2019
Langue
anglais
Résumé
The sudden end of the Ben Ali regime in January 2011 led to a change towards a democratic political system in Tunisia. While researchers acknowledge the importance of social movements for the initial protests, there is no systematic proof of civil society influence on the Tunisian state. The thesis takes this blind spot and looks at the mechanisms by which civil society can have ideational influence. As the role of civil society for democracy and democratization is often discussed, the thesis asks how organizations perceive democracy and whether they diffuse a democratic framing towards the state. Organizational networks are analyzed to see who works with whom and which ministries are approached. These ministries are then asked on their networks to verify the connection between organizations and ministries. Afterwards the democratic framing of organizations and ministries is compared to see whether more interaction causes similar framing. Finally, the results of the analysis show mechanisms that influence framing and wider policies. Different possibilities for influence, be it direct effects or mediated indirect effects via the media, organizational or coalitional influence orient the thesis. The research is based on interviews with movement leaders and higher-level civil servants in ministries as well as organizational documents and media analysis. The research shows very specific influence, oriented towards concrete ministries. Personal contacts as well as institutionalized integration are useful to realize demands. The most effective interactions to promote a democratic framing exist between the Women Movement and the Ministry of Women and Family. Other interactions are found on a continuum between very restricted to no interaction and more intense interactions. There is not one democratic framing but several ones with different orientation.
--
La fin soudaine du régime de Ben Ali en janvier 2011 a entraîné un changement vers un système politique démocratique en Tunisie. Bien que les chercheurs reconnaissent l’importance des mouvements sociaux dans les manifestations initiales, il n'y a pas de preuve systématique de l’influence de la société civile sur l’état tunisien. La thèse aborde cet angle mort et examine les mécanismes avec lesquels les organisations peuvent avoir une influence sur les idées. Comme le rôle de la société civile est souvent discuté, la thèse demande comment les organisations perçoivent la démocratie et si elles transmettent ces perceptions à l’égard de l’État. Les réseaux organisationnels sont analysés pour voir qui travaille avec qui et quels ministères sont abordés. Il est demandé à ces ministères de relever leurs réseaux afin de vérifier s’il existe une relation entre les organisations et les ministères. Puis, le framing de la démocratie des organisations et des ministères est comparé pour voir si plus d'interaction signifie aussi un framing similaire. Ensuite les résultats de l'analyse sont utiles pour montrer les mécanismes capables d’influencer le framing et les politiques plus larges. Différentes possibilités d'influence, qu'il s'agisse d'effets directs ou indirects (via les médias), d'influences organisationnelles ou collective orientent la thèse. La recherche repose sur des entretiens avec des dirigeants des organisations et des fonctionnaires de haut niveau dans des ministères et sur une analyse des documents et des médias. Cette influence est très spécifique et orientée vers des ministères concrets. Les contacts personnels ainsi que l’intégration institutionnalisée sont utiles pour réaliser les revendications. Les mécanismes les plus efficaces sont en place entre le mouvement féministe et le Ministère de la Femme et de la Famille. On trouve d’autres interactions sur un continuum entre des interactions très limitées, voire nulles, et des interactions plus intenses. En termes de framing démocratique, il n'y a pas un seul framing, mais plusieurs avec une orientation différenciée.
Mots-clé
Tunisie, démocratie, Tunisia, democracy, social movements, framing, democratization, cadrage, action collective, influence, impact, réseaux, networks
Financement(s)
Fondation pour l'Université de Lausanne
Création de la notice
07/05/2019 15:31
Dernière modification de la notice
09/09/2019 9:59
Données d'usage