Le marché des stupéfiants dans le canton de Vaud. Partie 1 : les opioïdes

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_3E55577C7CF3.pdf (3738.17 [Ko])
Etat: Public
Version: Final published version
ID Serval
serval:BIB_3E55577C7CF3
Type
Rapport: document publié par une institution, habituellement élément d'une série.
Collection
Publications
Titre
Le marché des stupéfiants dans le canton de Vaud. Partie 1 : les opioïdes
Auteur(s)
Zobel F., Esseiva P., Udrisard R., Lociciro S., Samitca S.
Détails de l'institution
Lausanne: Addiction Suisse/Ecole des sciences criminelles/Institut universitaire de médecine sociale et préventive.
Date de publication
06/2017
Langue
français
Nombre de pages
172
Résumé
Le projet « Structure et produits du marché des stupéfiants » (MARSTUP) est né d'une volonté de collaboration de trois Instituts de recherche lausannois qui travaillent depuis de nombreuses années sur la question des stupéfiants : Addiction Suisse, l'Ecole des sciences criminelles (ESC) de l'Université de Lausanne et l'Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP) du CHUV. Tous trois ont pris conscience de l'intérêt d'étudier cette dimension souvent ignorée de la problématique des stupéfiants. L'objectif de la collaboration est de développer une compréhension de la structure et de l’organisation du marché des stupéfiants qui puisse contribuer à l'amélioration des politiques publiques et à promouvoir des débats plus factuels à ce sujet. Il s'agit aussi de développer un outil de monitorage qui permette de suivre l’évolution temporelle de ce marché. Le canton de Vaud a accepté de cofinancer ce projet et un groupe d'accompagnement, formé de professionnels de la santé publique et de la sécurité, a été constitué.
Le projet a été divisé en trois parties successives: le marché des opioïdes, celui des stimulants et celui des cannabinoïdes. Chacun fait l'objet d'une analyse de marché à quatre niveaux: les produits proposés, les volumes consommés, la structure et organisation du marché, et sa valeur. Les données utilisées comprennent des enquêtes et statistiques existantes, ainsi que de nouvelles études, notamment des entretiens auprès des professionnels concernés par ce marché et avec des usagers de stupéfiants. Les analyses des eaux usées et celles du contenu résiduel des seringues usagées ont aussi été intégrées dans le projet. Il s'agit de la première étude interdisciplinaire de ce type en Suisse. Le présent rapport – le premier du projet – porte sur le marché des opioïdes.
Création de la notice
27/06/2017 8:28
Dernière modification de la notice
20/08/2019 13:35
Données d'usage