L'intervention des inspecteurs du travail en matière de prévention des risques psychosociaux: Effets des contrôles en entreprises et stratégies d'intervention des inspecteurs

Détails

Ressource 1Télécharger: RWeissbrodt_thèse serval-OK.pdf (7291.13 [Ko])
Etat: Public
Version: Après imprimatur
Licence: Non spécifiée
ID Serval
serval:BIB_3A85CE044EA5
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
L'intervention des inspecteurs du travail en matière de prévention des risques psychosociaux: Effets des contrôles en entreprises et stratégies d'intervention des inspecteurs
Auteur(s)
Weissbrodt Rafaël
Directeur(s)
Giauque David
Institution
Université de Lausanne, Faculté des sciences sociales et politiques
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
18/03/2019
Langue
français
Nombre de pages
248
Résumé
Introduction : Cette thèse porte sur l’intervention des inspecteurs du travail suisses dans le champ des risques psychosociaux (RPS). L’objectif est de mesurer et d’expliquer les effets des vi¬sites d’inspection sur la manière dont les employeurs préviennent ces risques. Le travail de recherche s’ancre dans trois courants théoriques : l’évaluation réaliste des politiques publiques, l’étude des agents publics de première ligne et l’ergonomie de l’activité.
Méthodes : La thèse se fonde sur une revue systématique des publications scientifiques et sur l’évaluation, avec un protocole de recherche mixte, d’une campagne d’inspection centrée sur les RPS. Le volet quantitatif s’est appuyé sur un devis quasi-expérimental, avec un groupe d’intervention (208 entreprises) et un groupe témoin (196 établissements). Un responsable de chaque entreprise a été interrogé deux fois, à un an d’intervalle, au moyen d’un questionnaire téléphonique ou écrit. En complément, une enquête par questionnaire a été réalisée auprès de 70 inspecteurs, afin d’investiguer la manière dont leurs visites se déroulaient. Enfin, des analyses qualitatives ont été menées pour appréhender les représentations des employeurs et les stratégies d’intervention des inspecteurs.
Résultats : Les inspecteurs conduisent leurs contrôles en adoptant un style principalement incitatif et en misant sur la sensibilisation. Leurs visites produisent des effets positifs sur la manière dont la santé et la sécurité sont gérées, sur la volonté des employeurs de prévenir les RPS, sur leurs compétences en la matière, ainsi que sur la mise en place de certaines mesures de gestion des RPS et de soutien aux collaborateurs. En revanche, elles n’ont pas d’impact sur le niveau de participation du personnel, ni sur la mise en place de mesures de prévention touchant à l’organisation et à la conception du travail.
Conclusion : Cette thèse a permis d’élaborer un modèle explicatif des effets des visites d’inspection, mettant l’accent sur les contextes d’intervention et les mécanismes d’action qui en découlent. Les résultats confortent la pertinence, pour les autorités, d’agir en prévention des RPS. Il existe toutefois un écart entre, d’une part, la vision promue par les scientifiques et les pouvoirs publics et, d’autre part, les représentations des employeurs. Ceux-ci tendent à considérer que le travail n’aurait qu’un rôle marginal dans l’émergence des RPS. La thèse se conclut par des pistes d’action visant à faire évoluer cette vision.
Mots-clé
Risques psychosociaux, prévention, inspection du travail, évaluation réaliste, mesure des effets
Création de la notice
23/02/2019 14:28
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:30
Données d'usage