Vaporisation des cannabinoïdes : évaluation de deux vaporisateurs

Détails

ID Serval
serval:BIB_28FFE7AE1AA9
Type
Actes de conférence (partie): contribution originale à la littérature scientifique, publiée à l'occasion de conférences scientifiques, dans un ouvrage de compte-rendu (proceedings), ou dans l'édition spéciale d'un journal reconnu (conference proceedings).
Sous-type
Abstract (résumé de présentation): article court qui reprend les éléments essentiels présentés à l'occasion d'une conférence scientifique dans un poster ou lors d'une intervention orale.
Collection
Publications
Titre
Vaporisation des cannabinoïdes : évaluation de deux vaporisateurs
Titre de la conférence
26e Congrès annuel de la Société Française de Toxicologie Analytique Marseille, 5-8 juin 2018
Auteur(s)
Giroud C., Galé C., Furer M., Concha-Lozano Nicolas, Sporkert F.
ISSN
2352-0078
Statut éditorial
Publié
Date de publication
06/2018
Volume
30
Numéro
2
Série
Toxicologie analytique et clinique
Pages
S40-S41
Langue
français
Résumé
Introduction
Les vaporisateurs électroniques portables permettent de vapoter du cannabis pur, sans adjonction de tabac et sans combustion nocive.
Objectif
Les performances de deux vaporisateurs commerciaux (DaVinci™ Ascent, Organicix, LLC, Nevada, États-Unis et Mighty Medic™, Storz & Bickel GmbH & Co, Tuttlingen, RFA) ont été testées et comparées. Le premier chauffe la chambre de remplissage par conduction, le second combine conduction et convection avec un générateur d’air chaud.
Méthodes
Plusieurs systèmes de collecte des aérosols issus de la vaporisation du cannabis (sommités fleuries de la variété Bedrobinol® (12,6 % THC, < 0,1 % CBD) et granulés de la variété Bediol®, cultivar L. « Elida », Bedrocan, Pays-Bas, 6,3 % de THC et 8 % de CBD total) ont été testés avec une machine à fumer. Le dispositif de collecte des aérosols est constitué d’une partie frontale d’échantillonnage branchée en série avec une partie de garde arrière. Plusieurs matériaux adsorbants ont été évalués : charbon actif, XAD-2 et Sep-Pak® C18ec. Des flacons laveurs avec fritte, remplis de solvants organiques (méthanol, éthanol, heptane/acétate d’éthyle et méthanol/isopropanol) montés en série ou servant de flacon de garde à une cartouche d’adsorbant solide ont aussi été testés. La durée, l’intervalle de temps entre deux bouffées et le volume de chaque bouffée ont été respectivement de 5–6 s, 25 s, 70–250–600 mL. Entre les bouffées, un flux résiduel de 1–3 mL/s est maintenu pour mimer un effet de cheminée à travers le vaporisateur. Le nombre de bouffées a été incrémenté de 1 à 2 puis 5, 10, 20 et 30 bouffées. Le cannabis (150 à 350 mg) a été moulu dans un moulin à herbe puis introduit dans la chambre de remplissage. Dès que la température de vaporisation est atteinte, la pompe à membrane (débit maximal 30 L/min) est enclenchée. Le résidu de vaporisation est récupéré, pesé, extrait et analysé. Les cannabinoïdes piégés dans le liquide des flacons laveurs sont analysés directement. Les cartouches sont éluées 4× avec un mélange méthanol/dichlorométhane 9:1 v/v. Les parties internes des vaporisateurs et les tuyaux de raccordement ont été lavés avec du méthanol et analysés. Les cannabinoïdes acides (THC-A et CBD-A) et neutres (THC, CBD et CBN) ont été dosés par HPLC-DAD.
Résultats
Les cannabinoïdes sont présents dans les variétés testées sous la forme de leurs précurseurs acides. Les concentrations indiquées par Bedrocan sont en accord avec celles mesurées. Lorsque la température de vaporisation est de 190 °C, une très faible proportion de cannabinoïdes acides (< 2 %) reste mesurable dans le résidu après 1–2 bouffées. Après 5 bouffées (2,5 min, 190 °C) ou dès la première bouffée à des températures supérieures (210–220 °C), le CBD-A et le THC-A sont complètement décarboxylés en leurs molécules filles. À 190 °C, le rendement de vaporisation des cannabinoïdes est très faible. Pour comparer les 2 vaporisateurs, ceux-ci ont donc été réglés à leur température maximale et chargés avec une dose identique de 150 mg de cannabis de la variété Bediol®. Le nombre de bouffées a été incrémenté de 2 à 20. Après 10 bouffées, le résidu chauffé récupéré dans le Mighty Medic™ ne contient presque plus de cannabinoïdes alors que le résidu repris du DaVinci™ Ascent contient encore environ 1/3 des cannabinoïdes de la dose initiale. Les quantités retenues dans les 4 cartouches Sep-Pak® branchées en parallèle et connectées au Mighty Medic™ sont environ 2 fois supérieures (6 mg THC et 9 mg CBD) à celles trappées avec le DaVinci™ Ascent.
Conclusion
Le Mighty Medic™ semble plus performant que le DaVinci™ Ascent avec moins de pertes dans les parties internes de l’appareil et une proportion délivrée de cannabinoïdes plus importante, suggérant que cet appareil est mieux à même de satisfaire les attentes des consommateurs, que l’inhalation soit faite pour des raisons thérapeutiques ou récréatives.
Création de la notice
15/06/2018 10:03
Dernière modification de la notice
18/02/2019 17:46
Données d'usage