New perspectives in the use of ink evidence in forensic science

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_26D5AEAA6020
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
New perspectives in the use of ink evidence in forensic science
Auteur(s)
Neumann C.
Directeur(s)
Margot P.
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté de droit et des sciences criminelles
Adresse
Décanat de la Faculté de droit et des sciences criminelles Unil / Internef 412 1015 Lausanne-Dorigny
ISBN
2940098433
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2008
Langue
anglais
Nombre de pages
163
Notes
REROID:R004839556 ill.
Résumé
Resume :
L'utilisation de l'encre comme indice en sciences forensiques est décrite et encadrée par une littérature abondante, comprenant entre autres deux standards de l'American Society for Testing and Materials (ASTM). La grande majorité de cette littérature se préoccupe de l'analyse des caractéristiques physiques ou chimiques des encres. Les standards ASTM proposent quelques principes de base qui concernent la comparaison et l'interprétation de la valeur d'indice des encres en sciences forensiques. L'étude de cette littérature et plus particulièrement des standards ASTM, en ayant a l'esprit les développements intervenus dans le domaine de l'interprétation de l'indice forensique, montre qu'il existe un potentiel certain pour l'amélioration de l'utilisation de l'indice encre et de son impact dans l'enquête criminelle.
Cette thèse propose d'interpréter l'indice encre en se basant sur le cadre défini par le théorème de Bayes. Cette proposition a nécessité le développement d'un système d'assurance qualité pour l'analyse et la comparaison d'échantillons d'encre. Ce système d'assurance qualité tire parti d'un cadre théorique nouvellement défini. La méthodologie qui est proposée dans ce travail a été testée de manière compréhensive, en tirant parti d'un set de données spécialement créer pour l'occasion et d'outils importés de la biométrie.
Cette recherche répond de manière convaincante à un problème concret généralement rencontré en sciences forensiques. L'information fournie par le criminaliste, lors de l'examen de traces, est souvent bridée, car celui-ci essaie de répondre à la mauvaise question. L'utilisation d'un cadre théorique explicite qui définit et formalise le goal de l'examen criminaliste, permet de déterminer les besoins technologiques et en matière de données. Le développement de cette technologie et la collection des données pertinentes peut être justifiées économiquement et achevée de manière scientifique.
Abstract :
The contribution of ink evidence to forensic science is described and supported by an abundant literature and by two standards from the American Society for Testing and Materials (ASTM). The vast majority of the available literature is concerned with the physical and chemical analysis of ink evidence. The relevant ASTM standards mention some principles regarding the comparison of pairs of ink samples and the evaluation of their evidential value.
The review of this literature and, more specifically, of the ASTM standards in the light of recent developments in the interpretation of forensic evidence has shown some potential improvements, which would maximise the benefits of the use of ink evidence in forensic science.
This thesis proposes to interpret ink evidence using the widely accepted and recommended Bayesian theorem. This proposition has required the development of a new quality assurance process for the analysis and comparison of ink samples, as well as of the definition of a theoretical framework for ink evidence. The proposed technology has been extensively tested using a large dataset of ink samples and state of the art tools, commonly used in biometry.
Overall, this research successfully answers to a concrete problem generally encountered in forensic science, where scientists tend to self-limit the usefulness of the information that is present in various types of evidence, by trying to answer to the wrong questions. The declaration of an explicit framework, which defines and formalises their goals and expected contributions to the criminal and civil justice system, enables the determination of their needs in terms of technology and data. The development of this technology and the collection of the data is then justified economically, structured scientifically and can be proceeded efficiently.
Création de la notice
30/08/2010 15:18
Dernière modification de la notice
20/08/2019 14:05
Données d'usage