Anorexigènes et maladies cardiovasculaires : les liaisons dangereuses

Détails

ID Serval
serval:BIB_24BBFBD71375
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
Anorexigènes et maladies cardiovasculaires : les liaisons dangereuses
Périodique
Réanimation
Auteur(s)
Yerly P., Vachiéry J.L.
ISSN
1624-0693
ISSN-L
1951-6959
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2011
Volume
20
Numéro
5
Pages
424-435
Langue
français
Résumé
Les anorexigènes sont essentiellement des dérivés chimiques proches des amphétamines dont le mécanisme d'action est lié à une augmentation cérébrale de noradrénaline et/ou de sérotonine. Le développement d'une hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) et de lésions valvulaires cardiaques, bien documentés sur plusieurs études, ont conduit à l'arrêt il y plusieurs années, des premières molécules (aminorex, fenfluramine, dexfenfluramine). Le benfluorex, introduit dans les années 1970 n'a été retiré que progressivement du marché des pays européens et très récemment en France. Si le lien entre benfluorex et HTAP ne semble pas certain, en revanche le développement de valvulopathie est bien démontré. La physiopathologie de l'HTAP et des maladies valvulaires induites par la prise d'anorexigènes n'est pas complètement élucidée. Cependant, plusieurs mécanismes ont été évoqués, dont la perte de régulation de la voie de la sérotonine ou le rôle de canaux potassium-dépendants, qui représentent les pistes les plus sérieuses.
Création de la notice
08/07/2014 11:17
Dernière modification de la notice
03/03/2018 15:00
Données d'usage