Distribution spatio-temporelle des précipitations de type PMP utilisant un modèle de champ de pluie : application en Suisse

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_1B2536518387.P001.pdf (1799.90 [Ko])
Etat: Serval
Version: de l'auteur
ID Serval
serval:BIB_1B2536518387
Type
Actes de conférence (partie): contribution originale à la littérature scientifique, publiée à l'occasion de conférences scientifiques, dans un ouvrage de compte-rendu (proceedings), ou dans l'édition spéciale d'un journal reconnu (conference proceedings).
Collection
Publications
Titre
Distribution spatio-temporelle des précipitations de type PMP utilisant un modèle de champ de pluie : application en Suisse
Titre de la conférence
Climat et pollution de l'air. Actes du XXIXe colloque de l'Association Internationale de Climatologie, Besançon (France) du 6 au 9 juillet 2016
Auteur(s)
Receanu R., Fallot J.-M.
Organisation
Laboratoires ThéMA et Chrono-Environnement de l'Université Bourgogne Franche-Comté, site de Besançon (France) et Institut de géographie et durabilité de l'Université de Lausanne (Suisse)
Adresse
Laboratoire ThéMA, UMR 6049 CNRS, Université Bourgogne Franche-Comté, Rue Mégevand 32, F-25030 Besançon Cedex, France. Institut de géographie et durabilité, Université de Lausanne, Bâtiment Géopolis, Quartier UNIL-Mouline, CH-1015 Lausanne, Suisse
ISBN
978-2-907696-22-7
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2016
Peer-reviewed
Oui
Editeur scientifique
Fallot J.-M., Joly D., Bernard N.
Pages
413-418
Langue
français
Résumé
Les précipitations maximales probables (PMP) représentent les pluies extrêmes les plus élevées raisonnablement possibles (période de retour d'environ 10'000 ans) qui sont notamment utilisées pour dimensionner des barrages contre des crues extrêmes. En Suisse, ces précipitations sont représentées sous forme des cartes avec une résolution horizontale de 2 km. Cet article présente la méthode nécessaire pour utiliser les cartes de type PMP dans le but final d'estimer la crue maximale probable (PMF) pour les barrages. Cette méthode a été développée suite aux problèmes rencontrés avec une application inadéquate des PMP. Ces problèmes peuvent être résolus par la distribution spatio-temporelle des PMP avec une résolution affinée conservant les données physiques. La conception de la méthode de distribution spatio-temporelle des précipitations se base sur la création de champ de pluie. Cette méthode a été validée en s'appuyant sur des évènements extrêmes de type supercellulaire et confirme la possibilité de reproduire des structures réelles de pluie en utilisant un algorithme de champ de pluie.
Mots-clé
Précipitations maximales probables (PMP), champ de pluie, supercellule, modèle, distribution des précipitations
Création de la notice
04/08/2016 17:49
Dernière modification de la notice
03/03/2018 14:29
Données d'usage