Pathologic ventricular hypertrophy in the offspring of diabetic mothers : a retrospective study

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_072533F136EC.P001.pdf (1671.97 [Ko])
Etat: Serval
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_072533F136EC
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Pathologic ventricular hypertrophy in the offspring of diabetic mothers : a retrospective study
Auteur(s)
Ullmo S.
Directeur(s)
Meijboom E.J.
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2007
Langue
anglais
Nombre de pages
7
Notes
REROID:R004510105; Roth-Kleiner M.; Mivelaz Y.;Sekarski N.; Ruiz. J.
Résumé
L'hypertrophie ventriculaire pathologique chez les nouveau-nés des mères diabétiques une étude rétrospective
RESUME
Objectif
L'incidence du diabète chez les femmes enceintes ne cesse de croître, de même que les complications chez leurs nouveau-nés. C'est pourquoi, nous avons étudié la population de mères diabétiques suivies dans notre établissement entre les années 2003-2005 dans le but d'analyser spécifiquement le problème d'hypertrophie ventriculaire pathologique (HVP) chez les nouveau-nés de cette population.
Méthode et résultats
Dans notre étude rétrospective comprenant 87 grossesses de femmes diabétiques (92 nouveau-nés), 16 présentaient un diabète de type 1, 17 de type 2 et 54 ont développé un diabète gestationnel (DG). Le médian des hémoglobines glycquées (HbAlc) pour cette population est de 5.8% (5.3-6.5) : 17 avaient une HbAlc au-dessus de la norme, dont 2 souffrant d'une cardiomyopathie congénitale (CMC) et six d'une HVP. Un total de 75 nouveaux-nés étaient normaux, cinq avaient une CMC et 12 une HVP (1/12 décédé post-natalement, 1/12 mort-né, 2/12 nécessitant un accouchement prématuré, 8/12 normaux). Les 16 mères avec un diabète de type 1 accouchèrent de trois nouveau-nés avec une CMC et de 50% avec une HVP, comprenant un enfant décédé et un prématuré né par césarienne à cause d'une HVP. Dans le groupe des 17 nouveau-nés issus d'une mère connue pour un diabète de type 2, un cas présentait une CMC et 25% des cas une HVP. Parmi les 54 grossesses avec un DG, on dénombre un cas de CMC et un cas de HVP.
Conclusion
Les grossesses de mères souffrant d'un diabète de type 1 et de type 2 comportent toutes deux un risque augmenté de développement d'une HVP comparées à celles de mères ayant développé un diabète gestationnel. Les contrôles glycémiques sont insuffisants pour éviter la survenue d'une HVP. Comme aucun autre paramètre prédictif n'a pu été défini jusqu'alors, nous concluons qu'un suivi échographique rapproché de ces grossesses peut prévenir des complications périnatales sévères.
Création de la notice
24/06/2010 16:45
Dernière modification de la notice
03/03/2018 13:27
Données d'usage