Switzerland, Regime Change, and Armed Conflict in Sub-Saharan Africa in the Global Cold War, 1967-1979

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_061EA1042EF3
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Switzerland, Regime Change, and Armed Conflict in Sub-Saharan Africa in the Global Cold War, 1967-1979
Auteur(s)
Widmer Sabina
Directeur(s)
Schaufelbuehl Janick Marina
Détails de l'institution
Université de Lausanne, Faculté des sciences sociales et politiques
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2018
Langue
anglais
Résumé
This thesis analyses the foreign policy of Switzerland, a neutral, but Western-oriented state that has never been a colonial power, in sub-Saharan Africa between 1967 and 1979. It discusses the Swiss government's stratégies during the late independence wars in Angola and Mozambique (1967-1974), the proxy wars in Angola (1975-1976) and the Ogaden between Ethiopia and Somalia (1977-1978), where the belligerents were supported by both sides of the East-West divide, and during regime changes in the four African states that brought Soviet-allied governments into power. The thesis combines the quantitative analysis of Switzerland's commercial relations and development coopération with the four African states with a qualitative évaluation of a vast array of unpublished sources from Swiss public and private archives as well as the diplomatie archives of the United States, Great Britain, France, and Portugal.
The thesis demonstrates that the Swiss government's policy in sub-Saharan Africa was determined by the will to improve its international image and the credibility of its neutrality that were severely tarnished as a resuit of African governments' criticism of Switzerland's close political, economic, and financial relations with Apartheid South Africa, the illégal regime in Rhodesia, and the Portuguese colonial power. The élaboration of this policy was substantially influenced by différent economic and civil society actors. Through a pragmatic use of diplomatie goodwill gestures and humanitarian and development aid, the Swiss government succeeded in maintaining its political and economic presence in Southern Africa and the Horn throughout armed conflicts, décolonisation, and regime changes, and to weather the Afro-Asian criticism of its policy of neutrality. At the same time, it managed to preserve close relations with the Western bloc. Overall, this study improves our understanding of Switzerland's rôle during the global Cold War and sheds new light on the position of neutral countries and small states in the conflicts in sub-Saharan Africa.
--
Cette thèse analyse la politique extérieure de la Suisse, pays neutre mais orienté vers l'Ouest, qui n'a jamais été une puissance coloniale, en Afrique subsaharienne entre 1967 et 1979. Elle discute les stratégies du gouvernement suisse durant la période tardive des guerres d'indépendance en Angola et au Mozambique (1967-1974), les guerres par procuration en Angola (1975-1976) et la guerre de l'Ogaden entre l'Ethiopie et la Somalie (1977-1978), guerres où les belligérants étaient soutenus par les deux parties du conflit Est-Ouest, ainsi que durant des changements de régime qui instituent des gouvernements alliés à l'Union soviétique. La thèse combine une analyse quantitative des relations commerciales et de la coopération au développement de la Suisse avec les quatre Etats africains avec une étude qualitative d'un large corpus de sources non publiées provenant d'archives publiques et privées suisses, ainsi que des archives diplomatiques étatsuniennes, britanniques, françaises et portugaises.
La thèse démontre que la politique de la Suisse en Afrique subsaharienne est déterminée par la volonté du gouvernement suisse d'améliorer son image internationale et la crédibilité de sa neutralité, ternies par les critiques de certains gouvernements africains envers ses relations politiques, économiques et financières étroites avec le régime d'apartheid en Afrique du Sud, le gouvernement illégal en Rhodésie et la puissance coloniale portugaise. L'élaboration de cette politique est considérablement influencée par différents acteurs économiques et de la société civile. Par un recours pragmatique à des gestes de 'goodwill' ainsi qu'à l'aide humanitaire et à l'aide au développement, le gouvernement suisse réussit à maintenir sa présence politique et économique en Afrique australe et dans la Corne de l'Afrique pendant les conflits armés, les changements de régime et la décolonisation, et à surmonter les critiques à sa neutralité. En même temps, il parvient à garder des relations étroites avec le bloc de l'Ouest. Dans l'ensemble, cette étude augmente nos connaissances du rôle de la Suisse durant la Guerre froide globale et éclaircit la position des pays neutres et des petits Etats durant les conflits en Afrique subsaharienne.
Création de la notice
22/01/2019 13:28
Dernière modification de la notice
25/02/2020 7:19
Données d'usage