Les paiements pour services environnementaux de la Fondation Natura Bolivia entre logiques réciprocitaires, redistributives et marchandes

Détails

ID Serval
serval:BIB_00C09F3A9222
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Titre
Les paiements pour services environnementaux de la Fondation Natura Bolivia entre logiques réciprocitaires, redistributives et marchandes
Périodique
Revue Française de Socio-Economie
Auteur(s)
Bétrisey F., Mager C.
ISSN
978-2-707-18574-7
Statut éditorial
Publié
Date de publication
04/2015
Peer-reviewed
Oui
Volume
2015/1
Numéro
15
Pages
39-58
Langue
français
Notes
Ce numéro de la Revue Française de Socio-Economie a un titre spécifique : "Penser l'économie solidaire : une perspective internationale".
Résumé
La diffusion internationale des paiements pour services environnementaux (PSE) a été interprétée en 2010 par le gouvernement bolivien d'Evo Morales comme une réponse strictement néolibérale à la nécessité d'assurer une gestion durable des ressources naturelles. Supposée amener à terme à l'éviction de toute régulation autre que marchande - qu'elle s'applique à la nature ou aux rapports entre personnes -, la mise en place de PSE n'a pas été encouragée par les autorités nationales boliviennes. Des projets de PSE ont toutefois été lancés, dont les Acuerdos Reciprocos por el Agua (ARA), issus d'un partenariat public-privé dans le département de Santa Cruz. En analysant leur conception et leur fonctionnement au prisme du référentiel polanyien, nous montrons que, contrairement aux craintes gouvernementales, ces PSE ne font pas abstraction des logiques organisationnelles réciprocitaires et redistributives, ajustant au contexte local un objet global.
The international dissemination of payments for ecosystem services (PES) has been interpreted in 2010 by the Bolivian government of Evo Morales as a strictly neo-liberal response to the need to ensure a sustainable management of natural resources. Supposed to contribute to the crowding-out of any other regulation than market - applied to the nature or the relationship between people - the implementation of PES was not encouraged by the Bolivian national authorities. However some PES projects stemming from a public-private partnership have been initiated at local level, as the Acuerdos Reciprocos por el Agua (ARA), in the department of Santa Cruz. Analysing their design and operating through the Polanyian framework, we show that, contrary to the government fears, these PES do not ignore the reciprocal and redistributive organisational logics, adjusting a global object to the local context.
Mots-clé
Paiements pour Services Environnementaux, hybridité, Polanyi, réciprocité, redistribution, logique marchande, Bolivie
Création de la notice
09/01/2014 14:50
Dernière modification de la notice
03/03/2018 13:12
Données d'usage