«De l'utilité et de la survie en littérature : préfaces 1835-1855»

Détails

ID Serval
serval:BIB_9111A3A3E639
Type
Partie de livre
Sous-type
Chapitre: chapitre ou section
Collection
Publications
Titre
«De l'utilité et de la survie en littérature : préfaces 1835-1855»
Titre du livre
La Préface. Formes et enjeux d'un discours d'escorte
Auteur(s)
Marta Caraion
Editeur
Classiques Garnier
Lieu d'édition
Paris
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2016
Peer-reviewed
Oui
Editeur scientifique
Saint-Amand  Denis , Luneau Marie-Pier
Série
Théorie littéraire
Pages
109-125
Langue
français
Résumé
La question de l’utilité, envisagée avec sérieux ou avec humour, est récurrente dans le discours préfaciel au XIXe siècle. Il s’agit, dans cet article, d’en comprendre les enjeux et les motivations à travers une lecture des préfaces à Mademoiselle de Maupin de Gautier et aux Chants modernes de Maxime Du Camp, positionnements antagonistes qui traversent le siècle et donnent les linéaments d’un débat vivace et régulièrement renouvelé, des saint-simoniens à Zola. Les écrivains empruntent ce jalon d’évaluation universel – l’utilité –, en le transférant de la vie matérielle à la littérature, pour remplacer d’autres jalons concurrents, le vrai, le beau, le bien. Par ailleurs, chez certains auteurs comme Du Camp ou Lamartine, le plaidoyer pour une valeur utilitaire de la littérature coïncide avec un mécanisme de construction d’un ethos d’écrivain engagé, souvent parallèle à un déficit identitaire, l’utilité sociale revendiquée par les textes étant alors convertie en stratégie de carrière.

Création de la notice
18/02/2016 12:06
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:54
Données d'usage