Apports et limites des ententes intercantonales : le cas de l'enseignement des langues « étrangères » à l'école primaire

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_835F24714B7D.P001.pdf (1772.92 [Ko])
Etat: Public
Version: Final published version
ID Serval
serval:BIB_835F24714B7D
Type
Livre: un livre et son éditeur.
Collection
Publications
Institution
Titre
Apports et limites des ententes intercantonales : le cas de l'enseignement des langues « étrangères » à l'école primaire
Auteur(s)
Dieu A.
Editeur
IDHEAP
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2016
Volume
297
Série
Cahier de l'IDHEAP
Langue
français
Nombre de pages
138
Résumé
La présente étude vise à expliquer l'origine et la portée du débat sur l'enseignement des langues à l'école primaire. Elle s'articule en trois volets : la modélisation en termes de politiques publiques, la genèse institutionnelle et la mise en oeuvre, analysée de manière comparative dans quatre cantons (GE, BE, LU et TG). L'enseignement précoce de deux langues « étrangères » dont au moins une langue nationale (modèle 3e/5e) relève d'un compromis intercantonal, inscrit dans la
Stratégie des langues de la CDIP et régulièrement remis en question : pourquoi et avec quelles conséquences ? Au-delà des arguments pédagogiques, juridiques et identitaires (cohésion nationale), ce sont deux conceptions de l'État et du rôle de la famille qui s'opposent. Quelles pistes suivre pour débloquer la situation ?
Création de la notice
03/11/2016 10:03
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:43
Données d'usage