Les « brûleurs » de frontières dans la musique tunisienne : la migration non documentée au prisme de chansons de rap et de mezoued

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_1AE8E33B754C.P001.pdf (557.07 [Ko])
Etat: Public
Version: Final published version
ID Serval
serval:BIB_1AE8E33B754C
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Collection
Publications
Institution
Titre
Les « brûleurs » de frontières dans la musique tunisienne : la migration non documentée au prisme de chansons de rap et de mezoued
Périodique
Afrique contemporaine
Auteur(s)
Salzbrunn M., Souiah F., Mastrangelo S.
ISSN
0002-0478
9782807300743
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2015
Peer-reviewed
Oui
Volume
2
Numéro
254
Pages
37-56
Langue
français
Résumé
Cet article propose une analyse des représentations des « brûleurs »
de frontières, les migrants d'Afrique du Nord, dans la musique populaire
tunisienne à partir d'un corpus constitué de cinquante-quatre
chansons. Il mobilise la musique populaire tel un révélateur de l'imaginaire
migratoire et de dynamiques sociales profondes. Après avoir
exploré le contexte d'énonciation des chansons, l'article se structure
autour des quatre thèmes prévalents : désirs migratoires, dangers
de la traversée, souffrance de l'exilé et des siens, acceptation de la
volonté divine. Cette analyse permet de conclure que, sans pouvoir
être classées dans la musique révolutionnaire au sens classique du
terme, les paroles des chansons sur la harga contiennent un potentiel
de subversion important : voter avec ses pieds.
Mots-clé
Migration non documentée, Harraga, Harga, Musique, Tunisie, Rap, Europe, Chansons, Frontières, Imaginaires, Représentation
Création de la notice
21/08/2015 15:25
Dernière modification de la notice
20/08/2019 12:51
Données d'usage