Devenir à moyen et long terme des enfants chez lesquels une sténose aortique modérée à sévère a été diagnostiquée durant leurs six premiers mois de vie au CHUV.

Details

Ressource 1 Under indefinite embargo.
UNIL restricted access
State: Public
Version: After imprimatur
License: Not specified
Serval ID
serval:BIB_6A46D6F06506
Type
A Master's thesis.
Publication sub-type
Master (thesis) (master)
Collection
Publications
Institution
Title
Devenir à moyen et long terme des enfants chez lesquels une sténose aortique modérée à sévère a été diagnostiquée durant leurs six premiers mois de vie au CHUV.
Author(s)
DONNAT M.
Director(s)
SEKARSKI-HUNKELER N.
Institution details
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Publication state
Accepted
Issued date
2020
Language
french
Number of pages
31
Abstract
Objectifs : Évaluer le devenir à moyen et long terme chez les patients dont le diagnostic de sténose aortique congénitale modérée à sévère s’est fait dans leurs 6 premiers mois de vie. Déterminer l’impact des différents traitements proposés sur ce devenir. Comparer nos résultats à ceux de la littérature. Matériel et méthode : Étude mono centrique rétrospective qui inclut 52 patients diagnostiqués entre janvier 1980 et décembre 2013 avec une sténose aortique congénitale modérée à sévère dans leurs 6 premiers mois de vie et suivis au CHUV. Division en 4 groupes :12 patients non –opérés (« No Op »), 9 patients avec dilatation aortique percutanée (« balloon aortic valvuloplasty : BAV »), 16 patients avec BAV et opération (BAV + Op) et patients 15 opérés (Op) avec un suivi médian de 17 [8-20] ans. Comparaison statistique entre ces différents groupes sur des critères prédéfinis (sévérité de la sténose aortique, insuffisance aortique, ré-intervention, survie).
Résultats : Au dernier suivi, le gradient moyen est de 16 [14-27] mmHg pour le groupe « No Op », de 14 [11-24] mmHg pour le groupe « BAV », de 2,5 [2,3-3,5] mmHg pour le groupe « BAV + Op » et de 5,2 [3,6-9,2] mmHg pour le groupe « Op ». Tous les groupes ont une augmentation de la sévérité de l’insuffisance aortique et une augmentation du nombre de patients atteints avec 45 (87%) patients (tous groupes confondus) qui présentent une insuffisance aortique. Sur tout le suivi, 1 (11%) patient « BAV » a subi une deuxième intervention contre 16 (100%) patients « BAV + Op » et 5 (35%) patients « Op ». Le taux de survie est excellent au sein de chaque groupe avec 47 (90,4%) patients survivants à 17 [8- 20] ans.
Conclusions : Tous les traitements semblent efficaces pour diminuer le degré de sténose aortique cependant, le traitement chirurgical présente un effet plus important que les autres traitements. En ce qui concerne l’insuffisance aortique, le risque de ré-intervention et la survie, nous n’observons pas de différence significative entre les différents groupes. Il reste cependant préférable de se diriger primairement vers un traitement percutané en raison d’une morbidité plus faible.
Keywords
Sténose aortique congénitale, balloon aortic valvuloplasty, surgical aortic valvyloplasty, Opération de Ross, devenir post-interventionnel/opératoire
Create date
07/09/2021 14:48
Last modification date
04/10/2022 5:38
Usage data