Le «corps» du texte néotestamentaire dans les films Ben-Hur (1925) et Golgotha (1935)

Details

Serval ID
serval:BIB_44FB1B6B72CB
Type
A part of a book
Collection
Publications
Title
Le «corps» du texte néotestamentaire dans les films Ben-Hur (1925) et Golgotha (1935)
Title of the book
Ecritures et réécritures. La reprise interprétative des traditions fondatrices par la littérature biblique et extra-biblique
Author(s)
Boillat A.
Publisher
Editions Peeters
ISBN
978-90-429-2636-3
Publication state
Published
Issued date
09/2012
Editor
Clivaz C., Combet-Galland C., Macchi J.-D., Nihan C.
Pages
505-528
Language
french
Notes
Cinquième Colloque International du RRENAB (Réseau de recherche en Narratologie et Bible), Universités de Genève et Lausanne, 10-12 juin 2010.
Abstract
L'article se propose de discuter la question des modalités de la référence aux évangiles au cinéma en s'attachant à l'étude de la composante verbale et de ses liens avec la représentation de la figure christique dans deux films: le premier, Ben-Hur (Fred Niblo, 1925), est une superproduction produite par Hollywood à l'époque de l'apogée du muet; le second, Golgotha (1935), est réalisé par le cinéaste français Julien Duvivier durant les premières années de la généralisation du parlant. D'un côté l'écrit (sous forme d'intertitres), de l'autre la profération orale d'un texte. Le rapprochement proposé entre ces deux films tient à la façon dont la citation néotestamentaire participe à la construction par le film de la figure de Jésus, ou plutôt à la mise à distance de celle-ci, constamment rejetée dans une forme de hors-champ.
Keywords
cinéma, religion, hors-champ, récit, voix
Create date
11/09/2012 22:26
Last modification date
20/08/2019 14:49
Usage data