«La notion de “langue nationale (littéraire)” dans les textes de R.O. Šor : la linguistique à l’époque de la construction de l’État national stalinien»

Details

Serval ID
serval:BIB_40137EDF6D88
Type
Inproceedings: an article in a conference proceedings.
Collection
Publications
Institution
Title
«La notion de “langue nationale (littéraire)” dans les textes de R.O. Šor : la linguistique à l’époque de la construction de l’État national stalinien»
Title of the conference
E.Velmezova et S. Moret (éds.) : Rozalija Šor (1894-1939) et son environnement académique et culturel.
Author(s)
Schönenberger Margarita
Publisher
UNIL
Organization
UNIL, SLAS
Address
Cully, Vaud
Publication state
Published
Issued date
2016
Editor
Velmezova Ekaterina, Moret Sébastien
Number
47
Series
Cahiers de l'ILSL
Pages
225-242
Language
french
Abstract
R.O. Šor est l’auteur d’un vaste article dans la première édition de la Grande encyclopédie soviétique (1939) sur la notion de «langue nationale». D’une part, l’élaboration de cette notion répondait à une demande politique du régime stalinien, à savoir à l’exigence vis-à-vis de toutes les sciences soviétiques des années 1930 d’appuyer la construction d’un Etat socialiste aux valeurs fortement nationales. D’autre part, les sciences du langage soviétiques évoluaient dans un cadre dogmatique de la théorie linguistique de Nikolaj Marr qui ne prévoyait pas l’existence d’usage commun à l’échelle nationale pour l’époque contemporaine, mais celle de plusieurs usages de classe entretenant des rapports conflictuels. D’ailleurs, la notion de «langue nationale» ne devient la préoccupation des linguistes soviétiques que beaucoup plus tard, dans les années 1960, c’est-à-dire après la fin du marrisme. Or, l’article de Šor contenait déjà les éléments principaux du futur concept de langue nationale littéraire développé par V.V. Vinogradov dès les années 1960 et qui a sensiblement influencé la linguistique sociale soviétique et postsoviétique. En même temps, des linguistes comme V.M. Žirmunskij et L.P. Jakubinskij travaillaient également sur cette notion précisément dans les années 1930. La langue dite «nationale» est intimement liée à la langue «littéraire» dans les textes des linguistes soviétiques. Šor cites rarement les travaux qui l’inspirent ou qu’elle critique. Je chercherai à dégager ces sources scientifiques et / ou extérieures aux sciences du langage.
Create date
14/09/2017 18:06
Last modification date
21/08/2019 6:11
Usage data