Factors associated with quality of life in elderly hospitalized patients undergoing post-acute rehabilitation: a cross-sectional analytical study in Switzerland

Détails

Ressource 1Télécharger: Thèse-OK.pdf (1152.15 [Ko])
Etat: Serval
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_DA6D0CFE30CB
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Factors associated with quality of life in elderly hospitalized patients undergoing post-acute rehabilitation: a cross-sectional analytical study in Switzerland
Auteur(s)
Bornet Marc-Antoine
Directeur(s)
Monod Stéfanie
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Adresse
Faculté de biologie et de médecine
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne
SUISSE

Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2017
Langue
anglais
Résumé
Objectif : Nous avons étudié si les facteurs biopsychosociaux et spirituels et la satisfaction par rapport aux soins étaient associés avec la qualité de vie perçue par le patient.
Type d'étude : Etude transversale analytique.
Cadre de l'étude : Les données ont été recueillies chez des patients hospitalisés dans un centre de réadaptation gériatrique post-aiguë d'un hôpital universitaire suisse.
Participants : Des participants âgés de 65 ans et plus ont été consécutivement recrutés d'octobre 2014 à janvier 2016. Les critères d'exclusion étaient la présence de troubles cognitifs significatifs ou d’une maladie terminale. Pour 227 participants éligibles, 167 patients ont été inclus.
Mesures principales : la qualité de vie perçue a été mesurée en utilisant la version pour personnes âgées du questionnaire de qualité de vie de l’OMS. Les facteurs prédictifs étaient l'âge, le sexe, l'état fonctionnel à l'admission, les comorbidités, l'état cognitif, les symptômes dépressifs, le contexte de vie et la satisfaction par rapport aux soins. Dans un but secondaire, l'association entre les besoins spirituels et la qualité de vie a également été étudiée.
Résultats : Les patients en réadaptation gériatrique percevaient une bonne qualité de vie. Une meilleure qualité de vie était significativement associée avec un meilleur état fonctionnel (rs = .204, p = .011), un statut cognitif optimal (rs =
.175, p = .029) et une meilleure satisfaction avec les soins (rs = .264, p = .003). Une moins bonne qualité de vie était significativement associée avec la présence de comorbidités (rs = −.226, p = .033), plus de symptômes dépressifs (rs = −.379, p < .001) et des besoins spirituels non remplis (rs = −.211, p = .049). Une régression linéaire multivariée a monté que les symptômes dépressifs prédisaient significativement la qualité de vie (β = −0.961; 95% intervalle de confiance [IC]:
−1.449, −0.472; p < .001).
Conclusions : La qualité de vie perçue par les patients était significativement associée avec la dépression. D’autres études sont nécessaires pour savoir dans quelle mesure tenir compte de la qualité de vie peut contribuer à améliorer le projet de soins.
Création de la notice
05/02/2018 11:53
Dernière modification de la notice
03/03/2018 21:54
Données d'usage