RISQUES CARDIO-VASCULAIRES CHEZ L'ENFANT PORTEUR D'UNE CARDIOPATHIE CONGENITALE : MESURE DE L'ONDE POULS

Détails

Ressource 1Télécharger: BIB_C2F173D88318.P001.pdf (3948.53 [Ko])
Etat: Serval
Version: Après imprimatur
ID Serval
serval:BIB_C2F173D88318
Type
Mémoire
Sous-type
(Mémoire de) maîtrise (master)
Collection
Publications
Titre
RISQUES CARDIO-VASCULAIRES CHEZ L'ENFANT PORTEUR D'UNE CARDIOPATHIE CONGENITALE : MESURE DE L'ONDE POULS
Auteur(s)
JANKOVIC M.
Directeur(s)
DI BERNARDO S.
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2014
Langue
français
Nombre de pages
20
Résumé
Contexte
La mesure de la vitesse de l'onde de pouls (VOP) est la méthode d'évaluation reconnue de la rigidité aortique, un facteur de risque cardio-vasculaire indépendant. Les enfants avec une cardiopathie congénitale sont plus à risque de dysfonctions vasculaires, mais il existe peu de données concernant la VOP chez ces patients dans la littérature.
Objectifs
La présente étude se donne pour but d'obtenir des valeurs de la VOP chez des enfants atteints d'une cardiopathie congénitale. Les valeurs mesurées seront comparées entre deux groupes de cardiopathies : un groupe contrôle dont le débit aortique est normal à diminué et un second groupe de patients avec un hyperdébit aortique.
Méthode
Il s'agit d'une étude rétrospective dans laquelle la VOP a été mesurée à partir d'images digitalisées enregistrées lors de cathétérisme cardiaque chez des enfants ayant une cardiopathie congénitale. Le diagnostic, l'âge, le poids, la taille et la fréquence cardiaque (FC) de ces patients ont également été récoltés. Les données ont été analysées au moyen de statistiques inférentielles univariées afin de comparer les valeurs des deux groupes.
Résultats
25 patients contrôles (diverses cardiopathies) et 35 enfants avec une tétralogie de Fallot (TdF) ont été inclus. Les deux groupes sont comparables en terme d'âge, de poids, de taille et de FC. Les valeurs de VOP obtenues sont de 643.4 ± 173.7 cm/s pour le groupe Fallot contre 414.4 ± 65.9 cm/s pour les contrôle. La différence de ces valeurs est hautement significative (P<0.0001).
Conclusions
La VOP est significativement plus élevée chez des patients atteints de TdF, dont le débit aortique est élevé, que chez des patients contrôles avec un débit aortique normal à diminué. L'hyperdébit aortique dans la TdF est donc à l'origine d'une rigidité artérielle et ces patients ont un risque cardiovasculaire élevé.
Mots-clé
Vitesse de l'onde de pouls (VOP), enfants, cardiopathie congénitale
Création de la notice
07/09/2015 9:28
Dernière modification de la notice
03/03/2018 21:10
Données d'usage