Les inhibiteurs du cotransporteur SGLT2 comme nouveau traitement du diabète: aspects rénaux [Renal aspects of sodium glucose cotransporter 2 inhibitors]

Détails

ID Serval
serval:BIB_8417778860E6
Type
Article: article d'un périodique ou d'un magazine.
Sous-type
Synthèse (review): revue aussi complète que possible des connaissances sur un sujet, rédigée à partir de l'analyse exhaustive des travaux publiés.
Collection
Publications
Titre
Les inhibiteurs du cotransporteur SGLT2 comme nouveau traitement du diabète: aspects rénaux [Renal aspects of sodium glucose cotransporter 2 inhibitors]
Périodique
Revue medicale suisse
Auteur(s)
Beaud F., Pruijm M., Humbert A., Burnier M., Zanchi A.
ISSN
1660-9379 (Print)
ISSN-L
1660-9379
Statut éditorial
Publié
Date de publication
25/02/2015
Peer-reviewed
Oui
Volume
11
Numéro
463
Pages
488-492
Langue
français
Notes
Publication types: English Abstract ; Journal Article
Publication Status: ppublish
Résumé
Il est connu de longue date que les reins sont impliqués dans l’homéostasie glycémique bien que leur rôle précis et les mécanismes tubulaires sous-jacents n’aient été identifiés que récemment suite à l’étude de patients avec une glucosurie rénale familiale. Ces développements ont mené à la récente commercialisation d’une nouvelle classe d’antidiabétiques oraux, les gliflozines. Les gliflozines provoquent une glucosurie rénale en bloquant le cotransporteur Na-glucose SGLT2 présent dans le tubule proximal et permettent une baisse de 0,5 à 1% de l’hémoglobine glyquée. Elles diminuent également la réabsorption proximale de Na et réduisent l’hyperfiltration glomérulaire qui est souvent constatée dans les premiers stades du diabète. Des études préliminaires suggèrent que ces médicaments diminuent la pression artérielle et ont un effet néphroprotecteur. Cet article passe en revue le rôle des reins dans l’homéostasie du glucose et détaille les effets rénaux des inhibiteurs de SGLT2.
[It has been known for centuries that the kidneys play a role in glucose homeostasis, yet the underlying tubular mechanisms have only been recently identified by studying patients with familial glucosuria. These insights have lead to the commercialization of a novel class of oral antidiabetic agents named gliflozines. Gliflozines induce renal glucosuria by blocking the Na-glucose cotransporter SGLT2, localized in the proximal tubule, and allow a reduction of 0.5 to 1% of glycated hemoglobin. They also diminish proximal sodium reabsorption, and reduce the glomerular hyperfiltration that is often seen in the early stages of diabetes. Preliminary data suggest that they may decrease blood pressure and have renoprotective effects. This article provides an overview of the role of kidneys in glucose homeostasis and the renal effects of SGLT2-inhibitors.]

Mots-clé
Diabetes Mellitus/drug therapy, Humans, Kidney/drug effects, Kidney/physiology, Sodium-Glucose Transporter 2/antagonists & inhibitors
Pubmed
Création de la notice
04/01/2018 17:05
Dernière modification de la notice
31/05/2018 6:26
Données d'usage