Discrimination : Toute une affaire de perception ! Le rôle du désengagement moral, des préjugés et de la situation dans les comportements discriminatoires.

Détails

ID Serval
serval:BIB_810D1F69F87F
Type
Actes de conférence (partie): contribution originale à la littérature scientifique, publiée à l'occasion de conférences scientifiques, dans un ouvrage de compte-rendu (proceedings), ou dans l'édition spéciale d'un journal reconnu (conference proceedings).
Collection
Publications
Titre
Discrimination : Toute une affaire de perception ! Le rôle du désengagement moral, des préjugés et de la situation dans les comportements discriminatoires.
Titre de la conférence
10ème Congrès International de Psychologie Sociale en Langue Française, Paris, France
Auteur(s)
Kleinlogel E. P.
Statut éditorial
Publié
Date de publication
2014
Peer-reviewed
Oui
Langue
français
Résumé
De nos jours, les comportements discriminatoires sont mal vus par la société. On tend à montrer du doigt les personnes s'engageant dans de tels comportements et à médiatiser les entreprises prises en flagrant délit de discrimination, tant au niveau du processus d'embauche qu'au niveau des différences de traitement au sein des entreprises. Si les comportements discriminatoires sont si mal perçus, pourquoi sont-ils toujours d'actualité ? Comment est-ce que des personnes s'engageant dans de tels comportements peuvent garder à la fois une image positive d'eux-mêmes et éviter de se faire réprimander par d'autres personnes qui pourraient avoir connaissance de leurs mauvais agissements ?
C'est à cette problématique que je m'atèle dans la présente recherche. Je m'intéresse tout particulièrement au concept de désengagement moral développé par Bandura (1986) et définit comme un processus cognitif par lequel les individus justifient leurs intentions non-éthiques afin de les rendre acceptable et de pouvoir les exprimer en toute impunité. Les recherches passées ont démontré le désengagement moral comme étant un prédicteur important des comportements non-éthiques chez les individus (p. ex., Moore et al., 2012). Dans ma recherche, je propose d'étendre ce concept au domaine de la discrimination et fait l'hypothèse que les comportements discriminatoires chez les individus sont fonction de trois facteurs : (1) du niveau de désengagement moral des individus, (2) de leurs préjugés envers la cible de leurs comportements, et (3) de la situation (favorisant ou non les comportements discriminatoires). Conformément aux attentes, les résultats obtenus à partir d'une étude menée auprès de 177 étudiants universitaires sous forme de scénario ont démontré que (1) parmi les individus ayant des préjugés marqués, plus leur niveau de désengagement moral était élevé, plus ils étaient à même de s'engager dans un comportement discriminatoire, et que (2) l'effet du désengagement moral n'était présent que dans la situation favorisant leur comportement discriminatoire.
Création de la notice
11/01/2016 16:30
Dernière modification de la notice
20/08/2019 15:41
Données d'usage