Improving appropriateness of antibiotic therapy : randomized trial of an intervention to foster reassessment of prescription after 3 days

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_42986
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Improving appropriateness of antibiotic therapy : randomized trial of an intervention to foster reassessment of prescription after 3 days
Auteur(s)
Senn L.
Directeur(s)
Zanetti G.
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
2004
Langue
anglais
Nombre de pages
6
Notes
REROID:R003840013; Old school value: Université de Lausanne; autres auteurs: Burnand B., Francioli P., Zanetti G.
Résumé
RESUME
Amélioration de l'adéquation des antibiothérapies : évaluation de l'impact d'une
intervention incitant à réévaluer la prescription après 3 jours
Introduction
Le développement de programmes contrôlant l'utilisation des antibiotiques à l'hôpital est une nécessité reconnue pour plusieurs raisons : fréquence de prescription, coûts, émergence de résistances, effets secondaires, inadéquation des traitements. La réévaluation d'une antibiothérapie en cours est une étape importante pour une utilisation adéquate des antibiotiques.
Le but de cette étude était d'étudier de façon prospective si l'incitation systématique à réévaluer une antibiothérapie par l'envoi d'un questionnaire après 3 jours de traitement avait un impact favorable sur la conduite du traitement.
Méthodes
Les patients hospitalisés dans les services de Médecine Interne et de Chirurgie Générale et recevant une antibiothérapie intraveineuse depuis 3 à 4 jours étaient randomisés soit dans le groupe intervention, soit dans le groupe contrôle. L'intervention consistait en l'envoi au médecin en charge d'un questionnaire concernant l'adaptation possible de l'antibiothérapie.
La comparaison des deux groupes a porté en premier lieu sur le temps écoulé dans chaque groupe entre la randomisation au jour 3 ou 4 et une modification (arrêt ou adaptation) de l'antibiothérapie.
Résultats
126 patients ont été randomisés dans le groupe intervention et 125 dans le groupe contrôle.
Le temps écoulé entre la randomisation et une modification du traitement était plus court de 14% dans le groupe intervention (adjusted hazard ratio pour une modification 1.28, 95% CI 0.99 - 1.67, p =
0.06).
L'impact du questionnaire était significatif lorsque le groupe intervention était comparé avec un groupe similaire de 151 patients observés pendant les 2 mois précédant l'étude (adjusted hazard ratio pour une modification 1.17, 95% Cl 1.03 - 1.32, p = 0.02).
Conclusion
Les résultats de cette étude suggèrent qu'un questionnaire succinct, facilement implantable par le biais d'un système de prescription automatisée, ait le potentiel d'inciter la réévaluation d'une antibiothérapie.
ABSTRACT:
Objectives: Reassessment of ongoing antibiotic therapy is an important step towards appropriate use of antibiotics. This study was conducted to evaluate the impact of a short questionnaire designed to encourage reassessment of intravenous antibiotic therapy after 3 days.
Patients and methods: Patients hospitalized on the surgical and medical wards of a university hospital and treated with an intravenous antibiotic for 3-4 days were randomly allocated to either an intervention or control group. The intervention consisted of mailing to the physician in charge of the patient a three-item questionnaire referring to possible adaptation of the antibiotic therapy. The primary outcome was the time elapsed from randomization until a first modification of the initial intravenous antibiotic therapy. It was com¬pared within both groups using Cox proportional-hazard modelling.
Results: One hundred and twenty-six eligible patients were randomized in the intervention group and 125 in the control group. Time to modification of intravenous antibiotic therapy was 14% shorter in the intervention group (adjusted hazard ratio for modification 1.28,95% Cl 0.99-1.67, P= 0.06). It was significantly shorter in the intervention group compared with a similar group of 151 patients observed during a 2 month period pre¬ceding the study (adjusted hazard ratio 1.17,95% Cl 1.03-1.32, P= 0.02).
Conclusion: The results suggest that a short questionnaire, easily adaptable to automatization, has the potential to foster reassessment of antibiotic therapy.
Mots-clé
anti-infective agents, decision support systems, quality of healthcare, comparative study
Création de la notice
19/11/2007 13:39
Dernière modification de la notice
03/03/2018 16:38
Données d'usage