Analyse rétrospective des ponctions lombaires, revue de littérature et dérivation d'un algorithme clinique diagnostique pour une suspicion d'hémorragie sous-arachnoïdienne

Détails

Demande d'une copie
ID Serval
serval:BIB_4271F6B079CA
Type
Thèse: thèse de doctorat.
Collection
Publications
Titre
Analyse rétrospective des ponctions lombaires, revue de littérature et dérivation d'un algorithme clinique diagnostique pour une suspicion d'hémorragie sous-arachnoïdienne
Auteur(s)
Bianchi Christophe
Directeur(s)
Yersin Bertrand
Codirecteur(s)
Clerc David
Institution
Université de Lausanne, Faculté de biologie et médecine
Adresse
Faculté de Biologie et Médecine
Université de Lausanne
CH-1015 Lausanne (Switzerland)
Statut éditorial
Acceptée
Date de publication
03/03/2017
Langue
français
Nombre de pages
26
Résumé
Introduction
La ponction lombaire (PL) avec recherche de xanthochromie fait partie de la démarche diagnostique d’une céphalée suspecte d’hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA) anévrismale. L’objectif est de proposer un algorithme diagnostique rationnalisant l’utilisation de la PL et ne la réservant qu’aux patients à haut risque.
Méthode
Étude monocentrique rétrospective, de 2005 à 2010, de toutes les PL avec xanthochromie positive, ainsi que de tous les diagnostics finaux d’HSA, avec revue de dossiers.
Revue extensive de la littérature de 2009 à 2014, dans la base de données PubMED/MEDLINE, avec les termes « Aneurysmal Subarachnoid Hemorrhage » (MeSH Terms) et « Diagnosis » (MeSH Terms).
Dérivation d’un algorithme diagnostique probabilistique intégrant les aspects cliniques, l’imagerie par angio-CT et la recherche de xanthochromie à la PL.
Résultats
869 PL revues, dont 36 (4.1%) avec xanthochromie positive, 14 (38.9%) dans un contexte d’HSA. 3 HSA ont été diagnostiquées exclusivement par la PL (aucune d’origine anévrismale).
1904 articles identifiés, dont 98 inclus dans l’analyse.
Dérivation d’un algorithme diagnostique d’une céphalée suspecte d’HSA, avec indication pour le recours à la PL selon la probabilité clinique intégrant le délai depuis l’apparition des symptômes.
Discussion
Notre revue des PL permet de confirmer la faible spécificité de cet examen, même si elle reste limitée par son aspect rétrospectif et monocentrique.
Ces résultats, associés aux critères cliniques du score d’Ottawa, ainsi que les performances (sensibilité et spécificité) de l’imagerie par CT et angio-CT, permettent de ne réserver la PL qu’aux patients à haut risque d’HSA anévrismale. La création de cet algorithme permet de rationnaliser l’utilisation de la PL et de ne réserver cet examen qu’aux patients à haut risque, malgré une imagerie négative.
Conclusions
La PL avec recherche de xanthochromie garde sa place dans le diagnostic de l’HSA, mais son utilisation peut être rationnalisée. En cas de suspicion d’HSA, l’excellente sensibilité d’un score clinique simple permet de mieux sélectionner les patients devant faire l’objet d’examens complémentaires. L’analyse spectrophotométrique du LCR garde certainement sa place dans cet algorithme d’investigation, notamment dans un contexte clinique à haut risque ou lorsque la fenêtre diagnostique optimale du CT scanner est dépassée.
=
Introduction
A lumbar puncture (LP) with a test for xanthochromia is part of the diagnostic approach for a suspected aneurysmal subarachnoid haemorrhage (SAH). The objective of our study is to provide a diagnostic algorithm that could rationalise the use of LP and reserve it solely for high-risk patients.
Method
This is a monocentric 2005-2010 retrospective study of LPs with positive xanthochromia and a final diagnose of SAH, with a thorough medical files review.
Literature from 2009 to 2014 was reviewed in the PubMED/MEDLINE database under the search terms, "aneurysmal subarachnoid haemorrhage" (MeSH Terms) and "diagnosis" (MeSH Terms).
Derivation of a probabilistic diagnostic algorithm integrating clinical features, angio-CT imaging, and the test for LP xanthochromia was then developed.
Results
A review was carried out of 869 patients who had undergone an LP, 36 (4.1%) of whom were positive for xanthochromia, but only 14 (38.9%) displayed an SAH. Three SAHs were diagnosed exclusively by LP (but from non-aneurysmal origin).
References included 1,904 articles, 98 of which being used in our analysis.
Derivation of a diagnostic algorithm of a suspected SAH headache was developed, including indication for an LP, according to the clinical probability of SAH. The algorithm takes into account the delay since onset of symptoms and computed tomography angiography (angio-CT) imaging.
Discussion
In our review of LPs, we confirmed the low specificity of xanthochromia test, even though our results are limited by the retrospective and monocentric nature of the study.
These results, combined with the clinical criteria of the Ottawa scale, and the performance (sensitivity and specificity) of a computed tomography (CT) scan and angio-CT scan, lead us to propose a LP only in high-risk patients with aneurysmal SAH. The derivation of this algorithm allows for the rationalised use of the LP that could be reserved for high-risk patients with a negative CT.
Conclusions
A LP with a test for xanthochromia keeps its place in the diagnosis of an SAH, but its use can be rationalised. In the case of a suspected SAH, the excellent sensitivity of a basic clinical examination enhances the selection of patients for further testing. Spectrophotometric analysis of cerebrospinal fluid (CSF) continues to have a place in this investigative algorithm, particularly in a high-risk clinical context, or when the optimal diagnostic CT scan threshold is exceeded.
Mots-clé
Hémorragie sous-arachnoïdienne, diagnostic, algorithme, ponction lombaire, xanthochromie
Création de la notice
12/04/2017 10:18
Dernière modification de la notice
03/03/2018 16:37
Données d'usage